lundi 11 janvier 2010

Il y a un an: nazification d'Israël et déferlement antisémite dans les rues de Bruxelles

Il y a un an, manifestation anti-israélienne à Bruxelles "bon enfant" ou antisémite? (les médias et la manifestation) 

"Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) dénonce la participation de représentants des partis politiques démocratiques francophones à la manifestation anti-israélienne du 11 janvier 2009 à Bruxelles.

Les slogans antisémites, les drapeaux israéliens brûlés et ceux fièrement exhibés du Hamas et du Djihad islamique, tous deux inscrits sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne, les étendards du Hezbollah, les calicots associant Israël au nazisme, ceux comparant Auschwitz ou Dachau à Gaza, les poupées empalées d'enfants ensanglantés, les posters de Hassan Nasrallah et de l'Ayatollah Khomeiny, les mannequins à la taille ceinte d'explosifs ou l'instrumentalisation indécente d'enfants n'ont pas décidé Philippe Moureaux, André Flahaut, Emir Kir et Françoise Dupuis (Parti socialiste), Isabelle Durant et Josy Dubié (Ecolo), Jean-Paul Procureur (cdH) ainsi que Richard Miller et Mustapha El Karouni (MR) à abandonner le cortège.

Le CCOJB est indigné par la caution que ces élus ont apporté à un rassemblement anti-israélien fortement veiné d'antisémitisme et de négationnisme. Le CCOJB se réserve la possibilité de déposer plainte pour ces faits contre chacun des appelants à manifester.

Le CCOJB est également outré par le soutien qu'ils ont accordé aux terroristes du Hamas, du Hezbollah et du Djihad islamique, installant de la sorte dans notre pays les antagonismes d'un conflit lointain avec ses conséquences déjà avérées sur une partie de la communauté nationale.

Le CCOJB condamne les violences qui ont ponctué cette "manifestation pacifique", les voitures renversées et incendiées, les vitrines brisées, le mobilier urbain vandalisé, les véhicules de presse endommagés, la blessure infligée au député Richard Miller et l'agression des forces de police par des manifestants.

Le CCOJB regrette vivement que les partis politiques et les organisateurs ayant appelé à la manifestation aient à ce point sous-estimé les risques qu'un tel rassemblement fait peser sur l'ordre public, le respect et la cohésion de notre société plurielle, et n'aient pas pris toutes les dispositions utiles à cette fin pendant son déroulement.

Joël Rubinfeld, Président"

Tzipi Livni, Ministre des Affaires étrangères de l'Etat d'Israël
= La femme d'Hitler (Hitler's Wife)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire