mardi 27 avril 2010

JCALL - Appel à la raison ?

"Comment réagirions-nous si des groupes de pression étrangers cherchaient à nous imposer leur solution pour dénouer le problème B-H-V ?"

L'initiative du CCLJ a été désavouée par le Consistoire Centrale Israelite de Belgique, le FORUM des organisations juives et le CCOJB.

Communiqué conjoint du Consistoire Central Israélite de Belgique et du FORUM des organisations juives

"Appel à la raison ?

Dans Le Soir du 20/04 dernier, est paru un "appel à la raison" afin de fonder un nouveau mouvement qui aurait comme but de prouver que l'actuelle politique israélienne est illégitime.

Il s'agit ici de l'opinion de quelques-uns et d'une organisation minoritaire au sein de la communauté juive francophone.

Comme notre organisation-sœur, le CCOJB [Réaction à la carte blanche l’« Appel à la raison » publiée dans le journal « Le Soir» du 20 avril 2010], qui représente la Belgique francophone, nous déplorons que cette minorité cherche à former un groupe qui voudrait exercer une pression sur les dirigeants du seul État démocratique du Moyen Orient afin de leur imposer sa propre opinion.

Il va de soi qu'un des éléments fondamentaux d'une démocratie est que les citoyens d'un pays n'interfèrent dans la politique d'un autre état démocratique.

Pour ne pas comparer ce qui est incomparable, mais bien rester dans l'actualité: comment réagirions-nous si des groupes de pression étrangers cherchaient à nous imposer leur solution pour dénouer le problème B-H-V ?

La communauté juive dans son entièreté, espère de tout cœur qu’une paix durable pourra s’instaurer au Moyen Orient et réalise que cela exigera beaucoup de bonne volonté et de concessions de parte et d’autre."

- JCALL accuse les institutions juives communautaires de confisquer la 'parole'
- Pourquoi je ne signerai pas "l’Appel à la raison", par Gérard Huber
- Après la pétition de JCall, appel à signature pour "Raison garder"
- Appel pour la paix sans perdre la raison, par Isaac Franco
- Les idiots utiles de J Call, par Guy Millière

Aucun commentaire:

Publier un commentaire