vendredi 28 janvier 2011

Les errements d'un islamologue bruxellois, par Claude Demelenne

"En accusant Israël de «génocide», Yacob Mahi ouvre la voie – espérons-le, inconsciemment, mais le mal est fait – aux pire dérives antisémites. [...] Les propos équivoques de ce théologien musulman bruxellois sont le reflet d’un radicalisme soft, qui certes condamne les islamistes mais, en même temps, dresse le même constat qu’eux. A savoir que l’Occident terroriserait les musulmans et les sionistes extermineraient les Palestiniens. Constat simpliste, étranger à toute nuance. Constat erroné, bien sûr." 

(A propos de Yacob Mahi: "Le site où figure cet «appel...» comporte également «l'avis de l'islam» exprimé par deux convertis choisis: Roger Garaudy, condamné en 1998 pour«provocation à la haine raciale» et «contestation de crimes contre l'humanité», et Yahia Michot, congédié de l'UCL en 1996 pour avoir fait l'apologie de l'égorgement des moines de Tibhérine en Algérie. Ce site est animé par Yacob Mahi, professeur de religion islamique et figure de proue du Collectif «Présence musulmane», de la tendance de Tariq Ramadan. Cette mouvance est si organisée et omniprésente que beaucoup de musulmans ignorent l'existence d'autres courants et savants musulmans plus éclairés, aux voix dispersées il est vrai."
_______________________________

Chronique de Claude Demelenne parue dans "le plus grand (et le seul ...) journal satirique belge" Père Ubu Pan (27/01/2011) 

"Yacob Mahi a voulu écrire un message de paix. Un coup dans l’eau, hélas. Il condamne les islamistes. Mais il dresse le même constat qu’eux. 

Dans une carte blanche publiée par la Libre Belgique de ce 18 janvier, le théologien et islamologue bruxellois, Yacob Mahi, condamne fermement les actes terroristes d’Alexandrie, visant les Chrétiens. Cette condamnation rappelle utilement, à ceux qui en douteraient, que la barbarie islamiste fait horreur à la quasi totalité de nos concitoyens de confession musulmane. Ceux-ci n’ont pas à s’excuser des actes abominables commis par les fous d’Allah. Ils agissent prétendument au nom de tous les musulmans, alors qu’ils sont les vrais bourreaux des musulmans.«Personne ne peut se prévaloir d’une foi pour justifier la violence…», écrit Yacob Mahi. Et il précise : «…que ce soit en Egypte, en Inde, ou sous l’égide des USA, en Afghanistan, en Irak, ou encore le terrorisme sioniste israélien et son entreprise génocidaire en Palestine». La condamnation de l’islamisme guerrier, par Yacob Mahi, va donc de pair avec une banalisation de ce même terrorisme islamiste, que le théologien bruxellois, met sur le même pied que l’engagement américain en Afghanistan et en Irak, ou le comportement d’Israël dans son conflit avec les Palestiniens. L’attitude des autorités américaines et celle des autorités israéliennes sont contestables, et d’ailleurs vivement contestée, dans ces deux démocraties, par une partie de l’opinion publique. Mais l’équivalence, dressée par Yacob Mahi, entre le comportement de deux démocraties et la folie destructrice de terroristes fanatiques en dit long sur sa perte de repères.

Il y a plus grave encore. En accusant Israël de «génocide», Yacob Mahi ouvre la voie – espérons-le, inconsciemment, mais le mal est fait – aux pire dérives antisémites. Il faut craindre que des esprits faibles prennent au mot le théologien musulman : comment «résister» à des prétendus actes de «génocide»? En utilisant tous les moyens disponibles, en ce compris les attentats aveugles, puisque c’est pour  «la bonne cause», penseront ces esprits faibles. Le sens des responsabilités d’un théologien et d’un leader d’opinion – M.Mahi est un habitué des plateaux de télévision - lui impose de ne pas tenir des propos incendiaires ou provocateurs. Nous sommes, hélas, loin du compte. Après s’être présenté comme un militant de la paix et un défenseur du vivre ensemble, Yacob Mahi reverse immédiatement de l’huile sur le feu, ce qui est déplorable.

mercredi 26 janvier 2011

Chris Patten attaque les Juifs "fondamentalistes" dans La Libre Belgique

La Libre Belgique a publié un article de Chris Patten, ancien commissaire européen, sur les religions intitulé Bonne année à Dieu.  Dès qu'on voit la signature de Patten, anti-israélien irréductible et qui a de la suite dans les idées, on sait à quoi s'attendre.  Il s'arrangera pour diffamer Israël ou les Juifs :

"Les fondamentalistes juifs pensent que tous ceux qui critiquent Israël sont antisémites ou, dans le cas d’opposants juifs à l’intransigeance politique israélienne, "des juifs qui se détestent".

Les fondamentalistes islamiques estiment que ce que nous considérons comme la vague libéralisatrice du progrès technologique et de la globalisation n’est qu’une redite bravache du colonialisme occidental."

C'est bien commode de mettre sur le même pied fondamentalistes juifs et musulmans (pardon islamiques).  Sauf que - petit détail - les fondamentalistes juifs, aussi antipathiques soient-ils - ne commettent pas d'attentats suicide et n'aspirent pas à instaurer un califat en Europe et dans le monde.  L'amalgame est déplorable.

Pour rappel :  Célèbre pour sa petite phrase: "j'ai besoin de cette commission d'enquête comme d'un trou dans la tête" - montrant ainsi le peu de cas qu'il faisait de la façon dont l'argent du contribuable européen était utilisé par l'Autorité palestinienne: corruption et incitation à la haine des Juifs et d'Israël.

En 2003, "Ilka Schroeder, François Zimeray, Willy De Clercq et d'autres députés de tous partis et de toutes nationalités déposèrent à la Présidence du Parlement Européen une résolution signée par plus de 170 députés demandant la mise en place d'une commission d'enquête sur le financement par l'Union Européenne de l'Autorité Palestinienne.

Depuis plusieurs mois, les allégations de corruption au sein de l'Autorité palestinienne se sont faites plus précises. La preuve a été rapportée que l'enseignement financé par l'Union Européenne dispense une pédagogie de la haine et incite au martyre. L'utilisation d'une partie du budget de l'Autorité palestinienne pour la récompense des familles d'attentats suicides a été un élément déterminant pour engager les parlementaires à s'associer dans cette démarche. La commission d'enquête parlementaire a pour but de vérifier l'exactitude de ces informations et d'en tirer les conséquences.  [...]

mardi 25 janvier 2011

Manif : plus de Belges pour la Palestine que pour l'unité de la Belgique

La manifestation qui a eu lieu dimanche à Bruxelles pour l'unité de la Belgique et la formation d'un gouvernement - qui se fait toujours attendre sept mois après les dernières élections - a réuni un peu plus de 30.000 personnes - majoritairement francophones.  Alors qu'entre 50.000 et 60.000 personnes avaient manifesté leur haine d'Israël dans un déferlement de haine et de violence inouïs à Bruxelles le 11 janvier 2009 Heureusement, aucun politicien flamand n'y avait pris part, mais de nombreux politiciens francophones de premier rang y avaient participé (à l'exception du MR et du FDF. Or ils n'ont pas marché dimanche pour l'unité de la Belgique.  On n'a pas non plus signalé la présence du "tribunalier" francophone Pierre Galand qui est de toutes les manifestations anti-israéliennes et dont l'association qu'il préside diversifie ses activités anti-sionistes en lançant la mode boycotteuse (Belgique: "l'accessoire fashion indispensable" du parfait boycotteur d'Israël).

Néanmoins Simon Vandereecken, l'organisateur bruxellois de la marche "SHAME", de dimanche a défilé avec un keffieh très fashion, rendu célèbre par l'archi-terroriste palestinien Yasser Arafat.  Tout n'est donc pas perdu pour la cause palestinienne.

Cherchez l'erreur ...
Repris du site Philosémitisme (07/09/2010)

Brussels: 60.000 demonstrators against Israel and only 60 to support Roma !

Contre Israël (Bruxelles, 11/1/2009)
"Les manifestants étaient au nombre de 50.000 à 60.000 selon le porte-parole des organisateurs, Pierre Galand, qui a dénoncé [!] le "comportement [!] prédateur [!]" de certains jeunes casseurs. La police a pour sa part mentionné un chiffre de quelque 30.000 personnes ayant défilé dans les rues de la capitale. M. Galand, un ancien sénateur socialiste, a regretté que la police "tire les chiffres" de la participation vers le bas [!]. Les manifestants ont défilé à partir depuis 14h30 dans les rues de Bruxelles en vue de dénoncer la situation dans la bande de Gaza." (marhba.tn). (Nazification d'Israël et déferlement antisémite dans les rues de Bruxelles)

Pour les Roms (Bruxelles, 4.9.2010)
"Une soixantaine de personnes ont manifesté samedi midi devant l'ambassade de France à Bruxelles pour protester contre la politique française concernant les Roms." (LLB)

Contre la lapidation (Bruxelles, 28/08/10)
"Environ 350 personnes ont manifesté samedi après-midi sur les marches du palais de justice de Bruxelles contre la condamnation à la lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani." (7sur7)

- Bruxelles: photos d'une manifestation anti-israélienne (31/1/2008)
- Bruxelles pourrait devenir, dans un futur proche, la capitale de l’antisémitisme

samedi 22 janvier 2011

Baudouin Loos, grand défenseur du peuple tunisien

Baudouin Loos se projette dans ses récents (et nombreux) articles comme un ardent défenseur de la liberté du peuple tunisien.  Il en fait même un récit fort émouvant (La Tunisie, Ben Ali et moi) :

"La Tunisie libérée célèbre le départ de son tyran. Heurs et bonheurs de dix-neuf ans de couverture du dossier. Un récit très personnel. Une fois n’est pas coutume : qu’il me soit permis de partager ici les heurs et bonheurs que dix-neuf ans de couverture du dossier tunisien ont pu me faire vivre comme journaliste du Soir. Quand, à 18 h 38 vendredi dernier, une dépêche urgente de l’Agence France Presse annonça que le président Ben Ali avait quitté son pays, une forte émotion m’a envahi et je dus presque réprimer une larme. [...]"

Cet intérêt brûlant pour la Tunisie de la part d'un des spécialistes chevronnés de l'Israel bashing du Soir nous a interpellés et émus.  Ainsi avons-nous voulu nous assurer que cette image flatteuse résistait à l'analyse.  Nous avons procédé à une recherche sur le site du Soir pour établir le nombre d'articles des dernières trois années (de 2008 à 2010) de la plume de Baudouin Loos sur la Tunisie et l'avons comparé à celui de ses articles sur Israël.

2010 - Baudouin Loos

15 articles avec le mot 'Tunisie'
à comparer avec :
103 articles avec le mot 'Israël'
et par Serge Dumont en 2010 :
104 articles avec le mot 'Israël'
Un total de 207 articles de Baudouin Loos et Serge Dumont consacrés à Israël contre 15 de Baudouin Loos à la Tunisie ...

2009 - Baudouin Loos

20 articles avec le mot 'Tunisie'
à comparer avec :
118 articles avec le mot 'Israël'
et par Serge Dumont en 2009 :
127 articles avec le mot 'Israël'
Un total de 245 articles de Baudouin Loos et Serge Dumont consacrés à Israël contre 20 par Baudouin Loos à la Tunisie ...

2008 - Baudouin Loos

16 articles avec le mot 'Tunisie'
à comparer avec :
99 articles avec le mot 'Israël'
et par Serge Dumont en 2008 :
146 articles avec le mot 'Israël'
Un total de 245 articles de Baudouin Loos et Serge Dumont consacrés à Israël contre 16 par Baudouin Loos à la Tunisie ...

Il nous semble qu'avec une belle constance Baudouin Loos a écrit bien plus articles sur le conflit israélo-arabe que sur la Tunisie ...  51 articles contre 371 en trois ans, selon les archives du Soir ...  Et si l'on additionne à ce dernier chiffre les 377 de l'autre Israel basher du Soir, Serge Dumont, on arrive à 748 articles sur Israël en trois ans !

jeudi 20 janvier 2011

Pierre Galand, le pape de la laïcité belge, va prôner le boycott d'Israël à Genève

"Israël c'est un état voyou. Mais à quoi cela sert-il de le répéter ?" (Pierre Galand au PTB, 15 novembre 2010)

Pierre Galand, Senior Vice-président de la Fédération Humaniste Européenne, Président du Centre d’Action Laïque belge, ancien sénateur socialiste, Maître de conférences et conseiller du Recteur de l'Université Libre de Bruxelles, Président du Comité Européen de coordination des ONG sur la Palestine (ECCP) basé à Bruxelles, membreu du comité consultatif du fumeux BRussels Tribunal, fondateur des non moins fumeux Tribunaux Russell belges sur la Palestine [1], président de l'Association belgo-palestinienne, promoteur de la campagne BDS contre Israël en France et en Belgique), etc etc sera à Genève avec deux expertes européennes: la française Geneviève Coudrais et la néerlandaise Adri Nieuwhof, pour faire le bilan des activités des deux tribunaux Galand (pardon Russell) sur la Palestine. 

La "tribunalite" aiguë

Entre-temps un autre expert belge, catholique, professeur à l'Ecole européenne pour qui Israël est également un état voyou participera à un autre type de Tribunal Russell (Le Belge Pierre Piccinin va juger Bernard-Henri Lévy, escroc intellectuel ....)
 
[1] Le premier s'est tenu à Barcelone et le second à Londres, dans la plus plus grande indifférence des médias espagnols et britanniques, même ceux acquis à la cause palestinienne.  Pas un mot dans The Guardian, sur la BBC etc.  Au moins, deux nouveaux tribunaux sont prévus.

mercredi 19 janvier 2011

Le Belge Pierre Piccinin va juger Bernard-Henri Lévy, escroc intellectuel ....

Selon Pierre Piccinin, Bernard-Heri Lévy serait coupable de:
- Promotion effrénée de l’impérialisme et du sionisme
- Escroquerie intellectuelle, symptôme des errances de la philosophie, de l’accumulation du capital et du pouvoir.
- Dénonciation calomnieuse d’un crime imaginaire à l’encontre de l’Iran
- Propagande belliciste et apologie de l’impérialisme humanitaire
- Complicité dans la création et la promotion de SOS Racisme en vue de l’étouffement des mouvements autonomes de l’immigration
- Diffusion de fausses nouvelles de nature à semer la discorde communautaire et religieuse entre chrétiens et musulmans

Pierre Piccinin, digne disciple de Pierre Galand ?

Pierre Piccinin, professeur à l'Ecole européenne, va juger (ou plutôt témoigner contre) le philosphe français Bernard-Henri Lévy. (Après s'être attaqué au juif Dassault, Pierre Piccinin s'en prend à Bernard-Henri Lévy !),  Le tout à l'initiative des Indigènes de la République sous la présidence du philosophe Bertrand Russell (1872-1970) qui milita aussi contre la guerre du Vietnam avec Jean-Paul Sartre en organisant un tribunal d'opinion jugeant les «crimes de guerre de l'armée américaine».  Le nom de Bertrand Russell a déjà été détourné par Pierre Galand [1] pour fonder un pseudo Tribunal Russell belge sur la Palestine.

Exclusif ! BHL dans le 9-3. Pour la première fois de sa vie, à l’initiative du Parti des Indigènes de la République (PIR), le philosophe quitte St Germain-des-Près pour traverser le périphérique. Il doit en effet comparaître devant le tribunal de grande instance de la banlieue, le 28 janvier prochain. L’audience est publique. Parlez-en autour de vous et venez nombreux !


Le PIR
Juge d’instruction : Bertrand RUSSEL
Avocat de la défense : Maître Jean-François BOTUL
Procureur de la république : Henri BRAUN
Présidente : Nora MISSAOUI

Témoins : Tariq ALI, Richard LABÉVIÈRE,Hicham HAMZA, Omar SLAOUTI, Pierre PICCININ, Olivier VILAIN, Alima BOUMEDIENE ...
Ordonnance de mise en accusation devant la Cour d’assises et ordonnance de prise de corps

Cour d’appel de la banlieue
Tribunal de grande instance du 9.3
Cabinet du Juge d’instruction Bertrand RUSSELL
N° de parquet 2011-93200-019 N° d’instruction 66/666/66

Nous, Bertrand RUSSELL, Juge d’instruction au Tribunal de grande instance du 9.3,
Vu l’information suivie contre : Monsieur Bernard-Henri LEVY
Demeurant 8 avenue du Mensonge Ehonté, 75016 Paris
Ayant pour Avocat : Maître Jean-François BOTUL
Vu le réquisitoire de Monsieur Henri BRAUN,

Les rieurs: des historiens de la Shoah, la VRT ...

Nous avions déjà appris que le "grand" historien israélien Shlomo Sand, spécialiste de l'invention du peuple juif ..., avait fait rire, au cours d'un "séminaire exceptionnel", les historiens de la Shoah du CEGES : "Tout au long d'un exposé, tenant plus du spectacle d'humoriste que de la leçon d'histoire, il n'a cessé de divertir l'assistance. Performance efficace, à en juger par l'ambiance potache et l'hilarité de la salle." (Belgique: Shlomo Sand 'divertit' les spécialistes de la Shoah du CEGES).  Que dirait-on si le Mémorial de la Shoah invitait Sand ?  C'est tout simplement impensable.  [1]

Or récemment, Marc Metdepenningen interrogeait les lecteurs du Soir  "On peut rire de tout à la VRT ?".  Il est clair que non seulement on peut mais qu'on rit des Juifs à la VRT, au CEGES, chez les ONG et ailleurs.

"Onze associations juives, de la résistance, le Centre d’action laïque et son pendant flamand se sont émues, en décembre, des dérapages de l’émission ludique Pappenheimers, sur la VRT, visant les Turcs et les Juifs. La question retenue par la production portait sur «le peuple le plus détestable qu’ait jamais souillé la terre» (Voltaire). Jan Peumans, le président NV-A du Parlement flamand, s’était abstenu de répondre «les Juifs» (la bonne réponse). Et tout le plateau avait bien ri quand l’animateur avait grossièrement dit : «C’est très dangereux les mots “liquider“ et “juifs“ dans une même phrase», après que Peumans l’avait invité à «liquider la question».

Ces associations se sont adressées à la VRT. Celle-ci, dans sa réponse, affirme n’avoir voulu blesser personne mais assure que «l’interaction entre l’animateur du quiz et les candidats de “Pappenheimers” contribue à la popularité du programme». Bref, the show must go on. Mettre à l’antenne un Hitler habillé en chippendale pour une promo, consacrer une émission au «plat préféré» du Führer (la truite au beurre) ou laisser déplorer à un humoriste douteux que «recevoir par trains les juifs en Allemagne n’est plus possible» serait profitable à la «popularité des programmes», comme suggère la VRT.

D’ailleurs, ce lundi, au Allerslimste man ter wereld, on a vu des casques de la Waffen SS pour égayer l’audimat… L’épreuve consistait à identifier des célébrités flamandes dont les initiales du prénom et du nom sont S et S."

Mais n'oublions pas un autre rieur, Michel Delacroix, ex-président du FN qui avait adapté une chanson de Guy Béart, devenue : "Ma petite Juive est à Dachau, Elle est dans la chaux vive. Elle a quitté son ghetto, Pour être brûlée vive". (RTBF)

lundi 17 janvier 2011

Israël bashing: le ministre Charles Michel s'engage à enquêter sur l'ONG INTAL

Le ministre belge de la Coopération au développement Charles Michel s'est engagé vendredi au cours de l'excellente émission animée par Betty Dan sur Radio Judaïca, "Changeons la Vie", de mener une enquête sur les activités anti-israéliennes - à la limite de l'antisémitisme - de l'ONG INTAL.  INTAL reçoit de généreux subsides du Ministère de la coopération.

M. Michel s'est dit préoccupé par l'importation du conflit israélo-palestinien en Belgique.  Il y a donc un paradoxe à financer avec l'argent du contribuable une ONG dont une des activités principales consiste à transposer le conflit en Belgique, poussant l'outrance jusqu'à assimiler les Israéliens à des cannibales buveurs de sang du peuple palestinien. 

Le ministre a été à plusieurs reprises mis au courant des activités d'INTAL sans y donner de suite.  Un dossier concernant les activités de diabolisation d'Israël par des ONG lui a même été transmis. Le Centre pour l'Egalité des chances a également été averti des activités d'INTAL, sans résultat.

Les Pays-Bas confrontés au même problème de diabolisation d'Israël par des ONG financés par le gouvernement ont également ordonné une enquête : Pays-Bas: enquête sur une ONG chrétienne qui finance un site anti-Israël et antisémite.

- INTAL : Boycotter Israël, c'est bon pour la santé
- INTAL: vélo Palestina pour le boycott des "cannibales" israéliens
- Bruxelles: conférence d'INTAL pour le boycott d'Israël
- Vite tous à Bruxelles: pour 2 € vous saurez tout sur l'État 'criminel' d'Israël
- RETOUR DU MYTHE DU CRIME RITUEL À BRUXELLES
- Manifestation à Bruxelles contre les buveurs de sang israéliens: "J'aime le sang. Un petit verre de sang."
- Le Zan Studio de Ramallah

jeudi 13 janvier 2011

Le Soir: violence islamiste contre les chrétiens d'Orient: blame Israel ...

"Quant à l’interminable conflit israélo-palestinien, il prend les chrétiens en tenaille."

Le texte de Jean-Paul Marthoz, journaliste et essayiste, dans Le Soir sur la violence faite en Egypte et ailleurs en Orient par des musulmans contre les chrétiens ("la cible des islamistes les plus extrémistes [!]") reflète à merveille la tendance en Belgique, et dans une moindre mesure ailleurs en Europe, à "comprendre" (sans justifier) la violence chez les populations musulmanes à travers le prisme du conflit israélo-arabe et la responsabilité de l'Occident.

Sarkozy, Jaurès et les chrétiens d’Orient (extraits) :

"Leur exode apparaît inexorable. A l’image des Juifs du monde arabe, qui, après l’indépendance d’Israël, furent accusés d’être «à la solde de l’Etat sioniste», harcelés, le plus souvent poussés au départ ou expulsés (1), les chrétiens, présents sur ces terres depuis deux millénaires, sont dénoncés comme des étrangers ou comme de «nouveaux croisés».

Les minorités chrétiennes d’Orient sont la cible des islamistes les plus extrémistes, mais elles sont aussi victimes du double langage de gouvernements prétendument modérés qui ont instauré une discrimination de fait et de droit entre l’islam d’Etat et les autres philosophies et religions.

Ils pâtissent également des politiques insensées de l’Occident. En déclarant en 2003 la guerre à l’Irak, le très chrétien George Bush a fait le jeu des intégristes et des terroristes. Quant à l’interminable conflit israélo-palestinien, il prend les chrétiens en tenaille. [...]

"(1) Selon Moïse Rahmani, auteur du livre Réfugiés juifs des pays arabes, il y avait plus de 900.000 Juifs en 1948 dans le monde arabe. Ils ne seraient plus que près de 4.000 aujourd’hui (dont 2.500 au Maroc, au rang desquels figure André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI).

Voir: Benny Morris: les musulmans et la vérité
et sur ces grands oubliés, les réfugiés juifs du Moyen-Orient, l'excellent blog :
Point of no return : Information and links about the Middle East's forgotten Jewish refugees

mercredi 12 janvier 2011

CCLJ/JCall dénonce les "divisions" de racistes juifs en Grande-Bretagne

Si on est sûr de ne rien trouver sur le site du CCLJ/JCALL sur Pierre Galand, Michel Collon, Jean Bricmont, Pierre Piccinin, l'Association belgo Palestinienne etc. par contre on fera confiance à Ouri Wesoly pour débusquer tout ce qu'il y a sur la planète en matière de Juifs et Israéliens qui ne correspondent pas aux normes JCALLiennes. Et quel goût pour les titres torquemadiens ...

Source: CCLJ (Racistes juifs, combien de divisions ?)

"Combien de divisions de racistes juifs en Grande-Bretagne, on le sait : au moins une. La « division juive » de l’English Defence League, un mouvement d’extrême droite anti-islam.

On a beau faire, on ne s’habitue pas à l’existence d’une extrême droite juive aussi haineuse, raciste et bornée que celle des autres peuples. Certes, c’est assez arrogant comme manière de penser : cela sous-entend que nous serions meilleurs, que nous n’avons pas autant d’imbéciles et de brutes que le reste du monde. Raté.

Tout de même, on ne s’y fait pas. Chez nous, en Europe ? Après ce que ces mouvements ultranationalistes nous ont fait subir à nous mais aussi à l’ensemble des démocraties ? Bonjour, la transmission. [...]"

Si vous voulez vous informer sur ce sujet, lisez plutôt l'article de Marcus Dysch paru dans Jewish Chronicle Jews against EDL launch unity voice.

lundi 10 janvier 2011

Pierre Piccinin, vrai islamo-gauchiste et prof à l'Ecole européenne ...


Un lecteur, que nous remercions, nous signale cette mise au point concernant Pierre Piccinin, professeur à la prestigieuse l'école européenne (fréquentée par les enfants des fonctionnaires de la Commission européenne, de l'OTAN, etc), publiée par le journal satirique Père Ubu Pan.  La photo ci-dessus, reprise de son blog (rubrique "A propos de Pierre Piccinin, Professeur d'histoire et de sciences politiques à l'Ecole européenne de Bruxelles I"), le montre, très amoureux de son image, donnant cours à ses jeunes élèves de l'école européenne ...

"Le 7 octobre 2010, Ubu Pan a publié [belle preuve de tolérance!] une carte blanche de Pierre Piccinin, un politologue antisioniste, dont nous ne partageons absolument pas les thèses. Depuis quelques semaines, ledit Piccinin montre une facette moins connue de son personnage.
Il est devenu un lobbyiste acharné de... l'Iran de Mahmoud Ahmadinejad. Le distingué professeur à l'école européenne voit dans les révélations du site WikiLeaks, rien moins qu'un "complot antiiranien" [sic]. En effet, plusieurs télégrammes révèlent [on le savait déjà!] que la plupart des pays arabes se méfient de l'Iran et appuieraient une intervention américaine contre le régime d'Ahmadinejad. D'autres confirment qu'un important trafic d'armes est organisé au départ de l'Iran vers Gaza, via le Soudan, pour armer le Hamas.
"Ces fuites pourraient avoir été organisées, ne serait-ce que partiellement, par la Maison blanche", affirme Piccinin, dans un texte qu'il fait circuler tous azimuts sur le Net, et notamment publié sur le site de La Libre Belgique [1]. Pour Piccinin, pas de doute, le but recherché est de diaboliser le régime du gentil petit Hitler iranien, prélude à une intervention militaire orchestrée par le grand méchant Obama.

Sur son site Internet, Piccinin accuse les Etats-Unis de vouloir "la déstabilisation du gouvernement iranien". Il reprend aussi à son compte les accusations d'Ahmadinejad, pour qui les affreux yankees sont intervenus dans la "révolution verte" qui a suivi les dernières élections iraniennes.

Piccinin, décidément déchaîné, agite "la menace grandissante des appétits gargantuesques de l'hyperpuissance américaine au Moyen-Orient". Piccinin? Un vrai islamo-gauchiste !"

Voir également:
- Le droit de réponse de l’UEJB à Pierre Piccinin que La Libre Belgique ne voulait pas que vous lisiez
- Après s'être attaqué au juif Dassault, Pierre Piccinin s'en prend à Bernard-Henri Lévy !

[1] La Libre Belgique semble avoir été le premier ou un des premiers médias de référence européens à diffuser une thèse complotiste anti-américaine à propos de WikiLeaks (2 décembre) ...  Un internaute a réagi aux thèses de Piccinin : "J'observe, quant à moi, que les complots nous sont systématiquement ressortis en permanence."

Le Soir et ses titres racoleurs : "Israël tue «par erreur»"

Le Soir se base sur des dépêches de l'AP et de l'AFP pour publier quelques lignes (et surtout le titre) accusatrices d'Israël.  (Voir également: Israël bashing: le titre brutalement accrocheur du Soir : "Katsav, ex-président violeur").  Quand Le Soir titre Israël tue « par erreur », en ne spécifiant pas qui est tué et en mettant "par erreur" entre guillemets, ne pourrait-il pas mener ses lecteurs à croire qu'il ne s'agit pas vraiment d'une erreur, mais que par contre Israël est un pays tueur ?

L’armée israélienne a abattu par erreur un homme de 67 ans, Omar Kawasmeh, lors d’un raid qui visait en réalité un des six militants du Hamas libérés jeudi par l’Autorité palestinienne. La victime vivait à Hébron dans le même bâtiment que le militant, mais à un autre étage. Tsahal a dit « regretter l’issue de cet incident » et dit avoir ouvert une enquête. Le Hamas a estimé que « le crime de Hébron constitue une nouvelle escalade de la violence de la part d’Israël » et en a tenu l’Autorité palestinienne pour coresponsable. L’Autorité palestinienne a rejeté ces accusations de « collusion » avec Israël. (ap, afp)

Voici la dépêche de l'AFP telle qu'elle est reprise par Le Figaro:

Un Palestinien tué en Cisjordanie (à comparer avec le titre du Soir), AFP 07/01/2011

"Un Palestinien a été tué aujourd'hui en Cisjordanie par des militaires israéliens lors de l'arrestation de cinq membres du Hamas libérés la veille par l'Autorité palestinienne, selon des témoins et des sources médicales palestiniens.  Omar Qawasmeh, 67 ans, a été tué par balles dans une pièce du bâtiment où se trouvaient les cinq hommes dans un secteur de Hébron, sous contrôle de l'Autorité palestinienne, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

samedi 8 janvier 2011

Après s'être attaqué au juif Dassault, Pierre Piccinin s'en prend à Bernard-Henri Lévy !

Pierre Piccinin "Ce politologue, maître de stage à l'ULB [et professeur à l'Ecole européenne], est l'un des derniers venus dans la galaxie des intellectuels de la bien-pensance militante. [...] En juin dernier, il a cosigné une carte blanche au picrate refusée tant par Le Soir que par La Libre Belgique. D'une grande radicalité envers Israël ... et d'une étonnante tendresse pour le Hamas. Une grande partie de ce texte se résumait à une tentative de légitimation de l'action du Hamas [...]." (Claude Demelenne, Père Ubu)

Ce n'est pas seulement pour le Hamas que Pierre Piccinin éprouve de la tendresse (tout en ciblant Israël de sa haine). Le régime iranien lui est également sympathique et il apprécie tout particulièrement son traitement des chrétiens. Et il l'a fait savoir dans une article L'Iran, havre de paix pour les Chrétiens du Moyen-Orient, écrit au moment même où le régime arrêtait plus de 70 chrétiens ... Un article de Bernard-Henri Lévy (SOS Chrétiens !) publié dans Le Point et La Libre Belgique a eu le don de provoquer l'indignation de Piccinin (encore un indigné sélectif comme Stéphane Hessel les aime).  Pour Piccinin, le philosophe français fait partie de ceux qui "colportent des « informations » contraires, ou bien ne connaissent pas la réalité du terrain et ne savent pas de quoi ils parlent, ou bien, volontairement, désinforment l'opinion en propageant des mensonges de manière éhontée. Dans les deux cas, ils participent à la diabolisation de l'Iran, leitmotiv du moment, par une désinformation qui confine à la propagande, dans le contexte international que l'on sait."  Sacré sacré Piccinin.  Après avoir dénoncé la trahison "des ingénieurs et officiers français d’origine juive" et de "l’avionneur Serge Dassault (de son vrai nom Serge Bloch)" il s'en prend à Bernard-Heri Lévy.


Source: ELAM (Over 70 Christians arrested in Iran during Christmas)
In the early morning hours after Christmas day, the Iranian government arrested 25 Christians in Tehran and other locations. They also planned to detain sixteen others, but were unable to locate them. There are also unconfirmed reports that the authorities have arrested over 50 other Christians. According to BBC Persian, the Governor of Tehran has vowed to arrest more evangelical Christians.

One of those detained was able to make a call to friends from an unknown location on the morning of the arrests, leaving this message:

"Unfortunately early this morning the authorities came to our homes. They arrested us and many other believers. I want to ask you to pray for us.We are sure God will never leave us or forsake us. God bless you. Sorry for giving you bad news over Christmas, but I believe God will do something for us."

Those who received the voice message were impressed by the caller's courage and calmness.  Armed, plain-clothes, special security officers forcefully entered the homes of Christians while they were asleep, and verbally and physically abused them. They were handcuffed and taken for interrogation. Among those arrested were five married couples. One couple was separated from their two-year old baby. Another couple was also forced to leave their baby that the mother was breast feeding. A number of single young women were also among those taken.

vendredi 7 janvier 2011

Un article du Soir repris par des sites violemment anti-israéliens

On ne s'étonnera pas que l'article tendancieux de Serge Dumont, correspondant en Israël du quotidien de référence Le Soir, au sujet de l'enquête sur le financement d'ONG anti-israéliennes financées par l'étranger, essentiellement par l'Union européenne et les pays européens (le gouvernement américain n'étant pas en cause) ait été repris par des sites violemment anti-israéliens.  (N.B. les sites ont repris la version du journal suisse Le Temps auquel collaborent deux journalistes du Soir: Serge Dumont et Luis Lema, un spécialiste de l'intifida...)

Association France Palestine Solidarité
Proche Orient: Le fascisme juif contre les ONG

Intérêt Général (ce site a une rubrique consacrée au "Lobby juif"
Proche Orient : Le fascisme juif contre les ONG

J'aime pas Israël - Al quods Palestine
La Knesset met les ONG sous surveillance

Info-Palestine
La Knesset met les ONG sous surveillance
 
Soutien Palestine, Collectif Cheick Yassine
La Knesset met les ONG sous surveillance

Pour contrer la désinformation du Soir, nous proposons la lecture de l'article d'Emmanuel Navon: Le commerce de la vérité par les ONG

Hier (5 janvier), la Knesset a décidé de créer une commission parlementaire pour examiner les sources internationales de financement des organisations israéliennes qui « aident à la délégitimation d'Israël en nuisant aux soldats des Forces de défense d’Israël ». Bien que la motion ait bénéficié d'un large soutien (41 voix pour, 16 contre), elle s’est transformée en violente querelle entre la droite et la gauche.


La décision de la Knesset a été adoptée suite aux révélations d'organisations comme NGO Monitor et Im Tirtzu, selon lesquelles de nombreuses ONG israéliennes (organisations non gouvernementales) qui ont témoigné contre Israël dans le rapport Goldstone, sont impliquées dans les mandats d'arrêt contre des hommes politiques israéliens et des officiers de l’armée en Europe, et que certaines de ces ONG sont financées par des gouvernements étrangers.

Le CCLJ se trompe sur le nombre de Juifs qui quittent la Belgique

Le CCLJ (Centre communautaire laïc juif) publiait le 5 janvier un court article sur le nombre croissant de Juifs qui choisissent de s'installer en Israël (19.130 personnes en 2010 contre 16.465 en 2009 et 15.452 en 2008).  Sous la plume de Oury Wesoly, ce phénomène ne donne malheureusement pas lieu à une analyse, mais à une critique contre"la droite juive" qui selon lui tiendrait "absolument à démontrer que les communautés d’Europe fuient en masse le tsunami antisémite qui déferle, selon elle, sur le Vieux Continent. Elle brandit donc des pourcentages effectivement impressionnants… en eux-mêmes".

Et d'avancer ironiquement les statistiques - il est vrai - impressionnantes en pourcentages - mais modestes, à première vue, en nombres:

"Par exemple : 30% de hausse pour la Suisse ! Dingue, non ? Sauf qu’il s’agit de 124 personnes au lieu de 94. De même pour l’Italie : 25% ! (110 contre 89…) Sans oublier un prodigieux 63 % pour la Belgique : 250 émigrés contre 152, l’an passé."

En concluant :
"Sachant que le judaïsme belge tourne autour de 30.000 âmes, on voit qu’à ce rythme, d’ici moins d’un siècle, tous les Juifs de notre pays auront fui la terreur ambiante."

Or il faudrait y ajouter les Juifs qui quittent la Belgique pour s'installer aux Etats-Unis, en Australie, au Canada.  Sont-ils 250 ? 500 ? 1.000 ?  Dans l'hypothèse la plus basse qui envisagerait le départ vers différentes destinations de 500 Juifs de Belgique par an, on arrive à une perte de 5.000 Juifs sur dix ans.  Ce qui est un nombre impressionnant pour une population de 30.000.  S'agit-il vraiment un épouvantail brandi par la droite ?
 
Rappelons-nous de l'excellent (mais hélas court) reportage de la RTBF sur le départ des Juifs de Belgique dont nous reproduisons la transcription ci-dessous:

"Deux cent familles juives de Belgique ont cette année décidé de quitter la Belgique pour aller s'installer en Israël, en Australie, en Suisse [aux Etats-Unis ?, au Canada ?].  En 2009 elles étaient 100; c'était deux fois moins.  Une immigration qui ne surprend pas les organisations juives. Selon elles les faits d'antisémitisme augmentent. Certains Juifs ne se sentent plus réellement en sécurité chez nous. Ils parlent souvent d'abandon par les autorités et d'un climat malsain, de crainte mais aussi de doutes.

Julie Morel: Le déménagement se prépare. Dans deux semaines ce trentenaire, liégeois d'origine, s'installera en Israël. une opportunité professionnelle s'est présentée. Elle tombait à pic pour ce Juif qui trouve le climat en Belgique de plus en plus malsain.

Thomas Dratler: "Je sais que ça va vous surprendre, mais je me sens plus en sécurité en Israël qu'à Bruxelles en tant que Juif." Thomas Dratler nous l'explique, cela n'a rien de paradoxal: "Les synagogues sont les seuls lieux de culte qui sont protégés par les forces de l'ordre en permanence. Les écoles juives sont les seuls établissements confessionnels qui sont également protégés par les forces de l'ordre. Et puis, vous savez, quand j'étais jeune tous les mouvements de jeunesse juifs à l'époque se retrouvaient au parc de Forest pour s'adonner à des jeux en plein air, des jeux de balle et autres. Aujourd'hui ce n'est plus possible. Pourquoi? Parce qu'il ne faudrait surtout pas heurter les populations locales. Je parle beaucoup plus facilement avec des Arabes en Israël qu'en Belgique".

Emy Sosnowski va aussi immigrer à Tel Aviv attirée par une retraite au soleil, mais surtout désespérée par l'antisémitisme qui, selon elle, progresse dangereusement. Emy veut notamment attirer notre attention sur les propos récents de Frits Bolkestein, ancien Commissaire européen: "Il a demandé aux Juifs conscients de quitter - ça peut être le Canada, les Etats-Unis, Israël. Mais de quitter la Hollande. Un Commissaire européen pour qu'il dise ce genre de choses c'est qu'il y a eu des faits graves". Emy Sosnowski est la veuve du Professeur Wybran, assassiné en 1989 sous l'ordre d'Abdelkader Belliraj [1]. Aujourd'hui elle refuse de se positionner en victime. Elle préfère fuir. "Mon père est sorti de cinq ans d'Auschwitz, ma mère a été libérée par un des membres de la liste de Schindler, mon mari a été assassiné parce qu'il était le représentant du Comité de coordination des organisations juives de Belgique [2]. Ça fait un peu beaucoup."

mercredi 5 janvier 2011

Israël bashing: le titre brutalement accrocheur du Soir

Ci-dessus: le titre du Soir (31.12.2010)

La presse européenne s'est évidemment beaucoup intéressée à la condamnation pour viol de l'ancien président d'Israël Moshe Katsav.  A l'exception du quotidien belge Le Soir qui affectionne la brutalité de l'information - surtout des titres car la plupart des gens ne lisent pas les articles - lorsqu'il s'agit d'Israël, les titres des autres journaux étaient très sobres.  Le militantisme anti-israélien sans complexes du Soir ne se dément pas. 

En 2006, Le Soir se distinguait avec un titre sur le même sujet à ses yeux si important : "Soupçons de viols suprêmes" ("viols suprêmes" !), "Israël Le chef de l'Etat Moshe Katsav risquerait 16 ans de prison"

Le Soir (Belgique)
Katsav, ex-président violeur (voir ci-dessus)
et un intertitre tout aussi accrocheur :
"Victime d'un complot médiatique"

La Libre Belgique (Belgique)
L’ex-président Katsav coupable de viols

Le Temps (Suisse)
L’ex-président Katzav reconnu coupable de viols

La Tribune de Genève (Suisse)
L'ex-président israélien Moshe Katsav déclaré coupable de viol

Le Monde (France)
L'ancien président de l'Etat d'Israël, Moshé Katsav, a été jugé coupable de viol
Elu, en 2000, à une fonction surtout honorifique, il avait été contraint de quitter son poste en 2007 après les accusations d'anciennes collaboratrices. Un jour noir pour Israël, mais un grand jour pour la justice israélienne.

Le Figaro (France)
L'ex-président israélien reconnu coupable de viols

Libération (France)
Moshe Katzav condamné pour viol

The Guardian (U.K.)
Israel's former president convicted of rape

mardi 4 janvier 2011

Charleroi: débat 'exceptionnel' avec Alain Gresh et Tarik Ramadan, spécialistes du Israël bashing

Alors que nous avons en Belgiques les plus grands spécialistes en Israël bashing (Michel Collon, Nordine Saïdi, Ouri Wesoly, Pierre Galand, Pascal Fenaux, Jean Bricmont, Véronique De Keyser, Pierre Piccinin, Baudouin Loos, Bichara Khader, Eric David, etc etc), visiblement ça ne suffit pas, car à leur grand désespoir le citoyen belge reste désespérément indifférent à leur militantisme anti-israélien. 

Pour ne pas tourner en rond, il faut donc que leur réflexion soit fécondée et validée par celle des plus grands experts étrangers.  C'est ainsi qu'une ONG anti-israélienne de Charleroi a invité deux sommités de l'Israël bashing: le Français Alain Gresh et le Suisse Tariq Ramadan, à un débat "exceptionnel" ayant pour thème le sempiternel "Israël, un danger pour la paix mondiale?".  Quel événément !  Quelle originalité ! Quel débat en perspective ! 

- Michel Collon publie un livre anti-Israël adapté au "niveau du public" européen ...

L'immigration de Belgique en Israël a enregistré une hausse de 63 % en 2010

Ci-dessus: des nouveaux immigrants de Belgique arrivés fin décembre 2010 en Israël. L'immigration en provenance de Belgique a enregistré une hausse de 63 % en 2010.
Source: EJP (Un nombre croissant de Juifs quittent l’Europe - L’immigration juive en Israël a augmenté de 16% en 2010)

L'immigration juive en Israël a enregistré en 2010 une hausse de 16% par rapport à 2009, a annoncé l'Agence juive, l'organisme paragouvernemental chargé de l'immigration vers Israël.
"Je suis heureux de voir que les statistiques montrent une augmentation du nombre de nouveaux immigrants en 2010", s'est félicité Nathan Sharansky, le président de l'Agence juive, qui a accueilli plusieurs d’entre eux à l’arrivée à l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv et leur a remis leurs nouvelles cartes d’identité.

Le nombre de nouveaux immigrants pour l'année 2010 s'élève à 19.130 personnes contre 16.465 en 2009 et 15.452 en 2008, qui était le niveau plus bas depuis 1987.
Lire l'article complet ICI

- Belgique et Pays-Bas: quitter ou rester ?
- Belgique: 3 minutes pour parler du départ des Juifs et d'antisémitisme ...