lundi 29 novembre 2010

Pierre Galand: "Israël c'est un état voyou. Mais à quoi cela sert-il de le répéter ?"

"Israël a des responsabilités, c’est un État voyou. Mais à quoi cela sert-il de le répéter ?"  

"La Palestine est comme la reliure d’un livre pour l’ensemble méditerranéen."

(Pierre Galand, Senior Vice-président de la Fédération Humaniste Européenne, Président du Centre d’Action Laïque belge, ancien sénateur socialiste, Maître de conférences et conseiller du Recteur de l'Université Libre de Bruxelles, Président du Comité Européen de coordination des ONG sur la Palestine (ECCP) basé à Bruxelles, membreu du comité consultatif du fumeux BRussels Tribunal, fondateur du fumeux Tribunal Russell belge sur la Palestine, président de l'Association belgo-palestinienne, promoteur de la campagne BDS contre Israël en France et en Belgique)

Quand M. Galand parle à LLB, au Soir, à la RTBF il ne qualifie pas Israël d'État voyou", mais toute sa rhétorique le laisse entendre.  Rappelons que la presse britannique - même la plus anti-israélienne - a superbement ignoré les facéties des russelliens de pacotille.

Source: PTB (Interview de Pierre Galand par Luc Vancauwenberge)

"Du 20 au 22 novembre aura lieu la 2ème séance du Tribunal Russell sur la Palestine (TRP), inspiré du célèbre tribunal des années 60 sur la guerre au Vietnam). La responsabilité de la banque Dexia dans l’occupation israélienne sera examinée. Pierre Galand, président de l’Association Belgo-Palestinienne, et un des initiateurs du TRP, a bien voulu nous en dire plus.  [...]

Un tribunal Russell aujourd’hui servira à légitimer la résistance de Palestiniens comme d’Israéliens contre la guerre coloniale menée par Israël. A légitimer la résistance de tous les citoyens dans le monde contre la politique israélienne et qui se font aujourd’hui accuser d’antisémitisme.

Israël a des responsabilités, c’est un État voyou. Mais à quoi cela sert-il de le répéter ? Israël n’est qu’un petit pays, s’il peut faire tout cela en toute impunité, c’est parce qu’il bénéficie de complicités. C’est le cœur même de notre action d’éclairer ces différentes complicités. Ce n’est pas un tribunal pour la Palestine mais sur la Palestine. [...]

lundi 22 novembre 2010

Le parti de Nordine Saïdi est le seul à parrainer le fumeux Tribunal Russell sur la Palestine

Le fumeux Tribunal Russell sur la Palestine (grand-messe anti-israélienne orchestrée par Pierre Galand) ne peut compter - officiellement du moins - parmi les nombreuses formations politiques que compte la Belgique que sur le soutien d'Egalité où officie Nordine Saïdi [photo], ex-membre du MRAX (Des citoyens belges interpellent les politiques sur le fonctionnement du MRAX), jihadiste à la vuvuzela (Brussels: Jihad by vuvuzela !) et qui comprend les attentats suicide ...

Voici comment Père Ubu Pan (Le Soir désinforme: les preuves !) présente l'illustre politicien-militant :

"Un autre exemple des approximations du Soir, concerne Nordine Saïdi, proche de Luk Vervaet, et porte-parole du parti "Egalité". Saïdi est l’un des musulmans les plus radicaux de la place bruxelloise, également fan de "l’humoriste" raciste Dieudonné. Il a notamment déclaré : "Je comprends les attentats-suicide, sans nécessairement les justifier". Il estime qu’il "faudra un jour accepter de discuter, même avec Ben Laden". Le 6 février 2010, Baudouin Loos, interviewe Nordine Saïdi, dans les colonnes du Soir. Il le présente comme "éducateur et militant pour l’autodétermination des peuples". Pas une ligne sur les positions extrémistes de Saïdi."

Nordine Saïdi du Mrax continue à inciter à la haine antisémite et antisioniste

dimanche 21 novembre 2010

Lapidation "mode d'emploi": question au Centre pour l'égalité des chances

Contexte:
- Protestation au Centre pour l’Egalité des Chances suite à un dérapage
- Lapidation dans l'Islam ... et évocation de la Bible

"Etant donné que le Coran ne mentionne pas explicitement la lapidation comme peine, ni pour adultère, ni pour quelque autre crime (elle [la lapidation] est citée dans l’Ancien Testament et le Talmud et rejetée par le Nouveau Testament) [...]."

Question au Centre pour l'Egalité des chances et la lutte contre le racisme (équivalent de la Halde en France): est-ce que CECLR a-t-il trouvé dans l’Ancien Testament et le Talmud le "mode d'emploi" d'une lapidation ?  Car comme on le voit, une lapidation exige une longue, minutieuse, sadique et abominable préparation et une non moins sadique et abominable exécution.


vendredi 19 novembre 2010

Durban III: Anne Bayefsky critique la position de la Belgique

Source: The Jerusalem Post (US doesn't support UN plan to hold Durban III next year)

Les Etats-Unis ont déclaré qu'ils s'opposent à la tenue d'une nouvelle conférence.  Ce sera vraisemblablement le cas du Canada, de l'Autralie, d'Israël et d'autres pays.  L'Allemagne hésite, n'ayant pas participé à Durban II.  Ce n'est visiblement pas le cas de la Belgique qui entend jouer le rôle de "chef de file des 27 pays de l'Union européenne" - et se félicite d'avoir joué un rôle positif dans Durban II, ce que conteste Anne Bayefsky, "a senior fellow at the Hudson Institute and an expert on international human rights law". Extraits:
 
"Belgium is taking a lead role in negotiating on behalf of the 27 European Union countries regarding Durban III. [...]

When asked whether Germany planned to participate in the Durban commemoration event, a German Foreign Ministry spokesman told the Post via e-mail on Tuesday, “The discussions on the annual UN anti-racism resolution and the questions raised in this connection regarding a commemoration of the 10th anniversary of the Durban conference are currently still taking place in New York. Therefore, the outcome of the discussions cannot be anticipated at this time.”

The spokesman added, “The federal government is working actively within the UN against the misuse of the justified issue of the international fight against racism. This is also its position during the current negotiations.”

After considerable public pressure and media editorials urging Germany to boycott Durban II in 2009, then-foreign minister Frank-Walter Steinmeier pulled the plug on Germany’s involvement in the Geneva Durban II event at the eleventh hour. [...]
In an e-mail to the Post on Wednesday, Bart Ouvry, a spokesman for Belgium’s Foreign Ministry, wrote, “On racism issues Belgium has very often acted as ‘burden sharer’ for the European Union within the UN. This implied that we negotiate with other UN member states in both Geneva and New York on behalf of the European Union.”

Ouvry added, “Specifically on Durban the EU has strived to avoid any unhelpful country references in the conclusions of the meeting, including references to Israel. At the first Durban review conference in Geneva the EU largely succeeded in avoiding this with the exception of a general reference to the Declaration and Plan of Action adopted in Durban. The impact and importance of the review conference cannot be compared to a fullfledged UN conference such as the Durban Conference.”

Asked about Belgium’s refusal to pull out of the Durban II event, Ouvry noted that “Belgium as other EU member states left the room during President Ahmadinejad’s speech at the Durban review conference. A limited number of EU member states decided to leave the conference as such in the course of the proceedings. Belgium and a large majority of other EU member states decided to continue its participation.”

Ouvry declined to comment on the EU position on Durban III, saying, “I believe negotiations are still under way and I cannot comment on final Belgian or European positions at this stage.”

Responding to Ouvry’s statements, Anne Bayefsky told the Post that some EU states had opted not to participate in Durban II before Ahmadinejad speech.  Those states, Bayefsky said, “did not leave only as a consequence of Ahmadinejad. They pulled out in advance because they recognized that the Durban Declaration and its followup processes harm the cause of combating racism...”

jeudi 18 novembre 2010

Israël bashing: les passagères belges de la flotille de la liberté portent plainte contre Israël

On attire notre attention sur cette nouvelle "initiative" d'Israël-bashing avec l'aimable bienveillance de l'ONG INTAL, généreusement financée par le contribuable ... Sans oublier que M. Pierre Galand va également, ce week-end à Londres, mettre Israël et ses complices sur le banc des accusés grâce à son Tribunal Russell sur la Palestine (Europe : Un pseudo-tribunal fait un procès à Israël, par Ftouh Souhail).  Sans que curieusement ce simulacre de justice provoque la moindre protestation chez nous.

Source: Euro Palestine: Conférence de presse
18 novembre 2010 à 10h, INTAL, Chaussée d’Haecht, n° 51, 1210 Bruxelles

“Israël sur le banc des accusés”

Les quatre citoyennes belges ayant participé à la Flottille de la Liberté pour Gaza portent plainte contre Israël (ou dirigeants responsables israéliens si c’est devant les juridictions belge, à préciser).  Le 31 mai 2010, le convoi humanitaire international, composé de six bateaux à destination de la Bande de Gaza, avec plus de 700 passagers à son bord, est violemment attaqué par l’armée israélienne faisant neufs morts et plus de 50 blessés sérieusement touchés par des tirs de balles.

Fatima El Mourabiti, Inge Neefs, Kenza Isnasni et Griet Deknopper [la conceptrice de "la piscine à donations anti-israélienne"], victimes et témoins de cet assaut militaire réclament justice. Après qu’elles aient été kidnappées dans les eaux internationales, séquestrées sur le bateau 28 heures durant, violentées, emprisonnées, déportées, il est essentiel que toutes les personnes à l’initiative de cette attaque soient jugés et devant les tribunaux compétents pour que justice soit rendue.

mercredi 17 novembre 2010

Josef De Witte, un militant anti-Israël, nommé directeur du Centre pour l'Egalité des Chances en 2004

"Jozef De Witte ne récuse pas l'action menée pour le boycott de certains produits israéliens cultivés dans les territoires occupés et rappelle que 11.11.11 est l'organisation coupole de toutes les ONG et syndicats qui oeuvrent au développement du Sud."

Le Soir indique que des organisations juives ont émis des protestations (voir le communiqué du Forum ci-dessous) mais visiblement on n'en a pas tenu compte.  La communauté juive belge est numériquement faible et ce qui n'arrange rien passablement divisée, de ce fait il n'y a pas, contrairement à ce qui se passe en France et aux Pays-Bas, des Juifs à des postes politiques de premier plan.  C'était le cas en 2004 et c'est toujours le cas en 2010.

Le Soir (20 mars 2004)

Le conseil des ministres a avalisé vendredi la nomination de Jozef De Witte à la tête du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme. [...]
L'actuel secrétaire général de l'opération 11.11.11 - et ancien directeur financier d'Amnesty International en Flandre - avait été sélectionné comme étant le meilleur candidat par Selor, l'office de recrutement de la fonction publique. Théoriquement donc, sa nomination ne devait faire l'objet d'aucune hésitation. Mais dans les jours qui ont suivi l'annonce de sa possible nomination, une controverse est née sur les actions menées par 11.11.11 et plus particulièrement sur la campagne « Action Palestine » présente sur le site internet de l'organisation. De Witte a été accusé d'antisémitisme par certaines organisations juives qui ont mené une campagne contre sa nomination.

Interrogé à ce sujet, le futur directeur reste zen : Je crois que l'attentat de Madrid nous a montré le danger qui existe lorsqu'on mène une communauté contre une autre. Il faut être très attentif à la progression du racisme, de l'antisémitisme. J'ai été surpris par cette campagne menée contre moi. Je défie quiconque de trouver la moindre expression d'antisémitisme de ma part. Jozef De Witte ne récuse pas l'action menée pour le boycott de certains produits israéliens cultivés dans les territoires occupés et rappelle que 11.11.11 est l'organisation coupole de toutes les ONG et syndicats qui oeuvrent au développement du Sud.

Protestation au Centre pour l’Egalité des Chances suite à un dérapage

"Une personne au moins au Centre utilise sa position pour diffuser des textes véhiculant des sous-entendus antisémites."

Contexte: Lapidation dans l'Islam ... et évocation de la Bible.  Ce n'est pas la première fois que le Centre pour l'égalité des chances dérape (Scoop de 'Père Ubu' sur la lutte contre l'antisémitisme et la cyberhaine ...) et nous ne pouvons que déplorer le fait que La communauté juive [soit] absente des sondages du Centre pour l'Egalité des Chances.  Il faudra se référer à une étude américaine, effectuée par l'Anti Defamation League, pour avoir une idée de la perception qu'ont les Belges des Juifs (Attitudes Toward Jews and the Middle East in Six European Countries, Belgium).

Repris du blog de Viviane Teitelbaum

Ce courrier de protestation a été envoyé au Président, Hervé Hasquin, et également à MM De Witte et Delruelle. D’autres personnes ont rejoint les premiers signataires. Si vous souhaitez également signer faites le ici via le blog ou par mail à vivianeteitelbaum@skynet.be ou à ycaelen@gmail.com
La liste complète des signataires sera envoyée le 23 novembre prochain.

Monsieur le Président,
Monsieur le Directeur, Monsieur le directeur adjoint,

Il y a quelques jours, nous avons constaté que votre site internet publiait un texte, dont nous reproduisons ci-dessous une partie du contenu in extenso [publié dans les deux langues nationales: le français et le néerlandais] :

"Mail en chaine: Lapidation filmé par GSM
Tout comme beaucoup d’entre vous, nous avons été très choqués par la cruauté du film. Celui-ci sera d’ailleurs transmis à la Fédéral Computer Crime Unit de la Police Judiciaire Fédérale (FCCU) qui permettra d’identifier sa source.
En ce qui concerne les informations annexées à ce film, nous pouvons vous communiquer les éléments de réponse suivants :
Il est fait mention d’un certain nombre de versets du Coran, extraits provenant d’une traduction dont la source n’est pas mentionnée.
Etant donné que le Coran ne mentionne pas explicitement la lapidation comme peine, ni pour adultère, ni pour quelque autre crime (elle est citée dans l’Ancien Testament et le Talmud et rejetée par le Nouveau Testament), on peut en conclure que l’intention de l’auteur du mail est de rendre la religion musulmane comme responsable de cet acte barbare. Ainsi, nous pouvons considérer que l’auteur en faisant un amalgame entre la lapidation et le Coran, son but est de nuire à la Communauté musulmane sans aucune nuance. S’il est vrai que ce supplice se produit encore dans certains pays, il provient de milieux extrémistes qui exploitent la religion dans un but d’imposer un nouvel ordre moral dans leur société en opposition avec les moeurs de l’occident."

Nous avons constaté récemment que ce texte (dont nous avons conservé l’original que nous tenons à votre disposition) avait été remplacé par une version largement remaniée et donnant davantage de détails quant à la source originale et au contenu du film en question.

Nous nous permettons donc de vous faire part des cinq préoccupations suivantes :

1. Une personne au moins au Centre utilise sa position pour diffuser des textes véhiculant des sous-entendus antisémites.

Nous sommes évidemment soulagés de constater que vous ayez retiré la précédente version de ce texte de votre site internet. Nous souhaitons toutefois marquer sans aucune ambiguïté notre indignation quant au fait que ce premier texte ait pu à un moment donné se retrouver sur le site internet d’une organisation officielle ayant pour vocation la lutte contre toutes les formes de racisme et de discrimination

Outre que celui de vos collaborateurs qui est à l’origine de ce texte semble vouloir exonérer l’Islam de toute forme de lien avec la pratique de la lapidation (ce sur quoi nous reviendrons plus loin), nous trouvons extrêmement grave que votre collaborateur se soit senti obligé d’y ajouter une référence à "l’Ancien Testament et (au) Talmud".

Une incise aussi incongrue dans un texte n’ayant a priori aucun rapport avec la religion juive ou le peuple Juif ne peut en effet avoir pour raison d’être que de semer la confusion et de jeter le discrédit, voire à inciter à la haine vis-à-vis de ces derniers.

Pour rappel, aucun pays et aucun groupe humain n’ont appliqué ce type de châtiment, pour aucune raison que ce soit, au nom du judaïsme depuis l’antiquité.

Ce qui pourrait paraître n’être qu’une maladresse, éventuellement excusable, dans le chef d’un individu ordinaire agissant sous le coup de la confusion ne peut selon nous, quand de tels propos sont tenu dans le cadre et sous le couvert d’une institution publique jouissant d’un certain crédit dans l’opinion publique que relever, au moins, de la faute professionnelle et de la manipulation.

dimanche 14 novembre 2010

Le hic: Charles Enderlin et le CCLJ, par Victor Perez

Source: Victor Perez (Charles Enderlin et le CCLJ)

Le Centre Communautaire Laïc Juif [Belgique francophone] possède une charte qui donne envie d’y adhérer. Une charte décrivant un programme «Basé sur l’esprit du libre examen, de la tolérance à l’égard d’opinions contradictoires et du refus de tout dogme» et qui renforce la «solidarité avec Israël et avec toutes les communautés juives dans le monde qui mènent le combat pour assurer leur existence physique, morale et culturelle».

Un seul mot d’ordre donc ! Juifs de la planète, unissez vous derrière le CCLJ.

Le hic, est qu’il y a loin de la coupe aux lèvres. Ainsi, lors de l’évocation de l’affaire Mohamed A-Dura, dans un article intitulé «L'exemple Enderlin» [voire également du même auteur: «Affaire Al Dura : un communiqué pour rien ?», aucun poncif dégradant n’est compté lorsqu’il s’agit de décrire «un groupe de Juifs français [heureusement il n'y pas belges dans ce groupe !] et d’Israéliens francophones», «de la droite dure ou de l’ultra-droite», «obsédés par l’idée de  "réinformer" une opinion publique "désinformée" en permanence par la totalité de la presse mondiale, journalistes juifs inclus». « L’occasion leur a semblé bonne de montrer à ces derniers les risques qu’ils encourraient s’ils ne faisaient pas leur boulot de Juif : être agressé, couvert d’insultes, de mensonges, de menaces, calomnié, harcelé… Comme l’exemple Enderlin». Un Charles Enderlin décrit en cet article comme «un journaliste chevronné, honnête, soucieux de déontologie, attaché aux faits» !

A lire ces quelques lignes, on ne peut douter que la vérité n’est pas ailleurs qu’entre les mains d’Ouri Wesoly, l’auteur de l’article. En conséquence, vient à l’esprit quelques questions saugrenues que l’on est presque gêné de poser.

* Ainsi, la première d’entre elles est de savoir pour qu’elles raisons France 2 n’a toujours pas diffusé sur sa fréquence, à titre d’information, le documentaire de la chaîne allemande ARD réalisé par Esther Schapira ?

samedi 13 novembre 2010

Affaire Al-Dura : le CCLJ accable le gouvernement israélien

"Mais pourquoi tous ces gens ont-ils pris la peine de bâtir un tel monument de foutaises ?  Pas en mémoire du petit mort, bien sûr, et encore moins pour défendre la vérité. Quasi toutes ces gens ont en commun d’être de la droite dure ou de l’ultra-droite juive. Et d’être obsédés par l’idée de «réinformer» une opinion publique « désinformée » en permanence par la totalité de la presse mondiale, journalistes juifs inclus. L’occasion leur a semblé bonne de montrer à ces derniers les risques qu’ils encourraient s’ils ne faisaient pas leur boulot de Juif : être agressé, couvert d’insultes, de mensonges, de menaces, calomnié, harcelé… Comme l’exemple Enderlin. [...] si Enderlin avait vraiment menti, bidonné, truqué ce reportage, pourquoi l’Etat d’Israël, pourtant soucieux de son image, n’a-t-il pas jamais réagi ?" (CCLJ, O.W., 18/10.2010)

Et bien Israël a réagi, mais sans surprise le CCLJ met en pièces les arguments du gouvernement israélien et se moque de ceux que la réaction fait "frétille[r] d'enthousiasme" (voir: Affaire Mohammed Al Dura: point de vue officiel adopté par l’Etat d’Israël).  On sent le CCLJ nerveux.  En effet, les Etudiants Juifs de Belgique ont invité Philippe Karsenty à donner une conférence le 8 décembre à l'ULB sur le thème "L'affaire al Doura: dix ans d'une imposture médiatique".  C'est la première fois qu'on aura, en Belgique, l'occasion d'écouter Philippe Karsenty.  Il était temps.

Affaire Al Dura : un communiqué pour rien ? Rubrique: Israël (12/11/2010)

Les partisans de la thèse du complot médiatico-planétaire (et antisémite, forcément antisémite) dissimulé dans le reportage de Charles Enderlin sur la mort du petit Mohammed Al Dura frétillent d’enthousiasme : dix ans après, ils ont enfin arraché une déclaration (*) du Bureau du Premier Ministre israélien sur l’affaire. Hélas pour eux, elle n’apporte rien de neuf.

Il est évident que le gouvernement israélien préfère la thèse d’une mise en scène à celle de l’assassinat par Israël d’un enfant. Mais, comme les services de Benjamin Netanyahou ont le sens du ridicule, eux, leur communiqué est d’une prudence de Sioux.
- Il comporte nombre de restrictions verbales (enfin, «scripturales») : «éveillent des doutes»… «aurait été touché»… «Une forte probabilité a plutôt été évoquée,»….
- Il botte en touche : «depuis l'incident, des méthodes ont été révélées par lesquelles les palestiniens ont créé et mis en scène des événements médiatiques »…
- Il pose des affirmations non démontrées : «Il est clair à présent»… «Il est toujours avéré»… ou s’appuie sur les thèses des complotistes eux-mêmes : «Les éléments révélés réfutent les assertions»…

dimanche 7 novembre 2010

Europe : Un pseudo-tribunal fait un procès à Israël, par Ftouh Souhail

"Puisque les armes n'ont pas réussi à détruire Israël, la stratégie consiste maintenant à faire entrer dans les consciences qu'Israël n'a pas de légitimité en Palestine, afin de réclamer un jour que soit voté à l'ONU la radiation d'Israël de ses droits sur sa terre." (Jean-Pierre Grumberg)

En 2008, Pierre Galand était déjà actif au sein du "tribunal de la conscience" anti-Israël qui a siégé à Bruxelles - voir : Bruxelles: "l’État hébreu sera noyé de plaintes pénales qui augmenteront son discrédit".
Source: drzz.info

En Europe les tribunaux fantoches sont très à la mode. Il y a le BRussells Tribunal et le Russell Tribunal sur la Palestine [tous deux belges]. L'un est anti-américain et l'autre anti-israélien.

Une personnalité belge francophone de premier plan, Pierre Galand, Président du mouvement laïque, conseiller du recteur de l'Université Libre de Bruxelles et ancien sénateur P.S. (note de JPG : ils sont dans tous les mauvais coups ceux là) présidera dans quelques jours un procès contre Israël à Londres.
Il s’agit de la seconde session internationale du Tribunal Russell sur la Palestine, qui se tiendra à Londres les 20, 21 et 22 novembre, et qui portera sur les "Complicités des entreprises dans les violations des droits de l’homme, du droit international humanitaire et les crimes de guerre commis par Israël".

Pierre Galand, ex-sénateur belge, figure sur la liste de parrainage de ce pseudo-tribunal. Normal, ce militant anti-israélien infatigable est l’initiateur de ce fumeux Tribunal Russell sur la Palestine. Ce détail est intéressant car, lors de la Conférence mondiale contre le racisme de Durban en 2001, il avait déjà défendu cette idée, prônant " la réactivation d’un tribunal des peuples, où l’on puisse identifier l’ensemble des violations dont sont victimes les Palestiniens" [Pierre Galand annonce que Danièle Mitterrand soutient la création d'un tribunal anti-Israël].

vendredi 5 novembre 2010

Elvis Costello a-t-il boycotté Israël ? Non mais ...

"Ma décision n’est ni une menace contre Israël ni un soutien au terrorisme. C’est une décision personnelle. Parce que je ne pense pas que l’isolement soit quelque chose de productif."

Le Soir a interviewé à Londres le célèbre musicien irlandais Elvis Costello et n'a pas pu résister à la tentation d'aborder un sujet toujours brûlant pour le quotidien.  Malin, Costello esquive et donne une réponse on ne peut plus alambiquée :

Le Soir: Fin juin 2010, vous annulez deux concerts en Israël afin de protester contre l’humiliation des Palestiniens par les autorités israéliennes. Une décision difficile à prendre ?

Costello: C’était complexe. On m’a accusé de soutenir les terroristes. C’est absurde. Nous savons tous que c’est insensé. Que certaines fractions comme le Hezbollah ou le Hamas mettent de l’huile sur le feu. Il faut rester humble par rapport à une situation aussi compliquée. Je n’ai jamais joint une organisation politique de ma vie. Ma décision n’est ni une menace contre Israël ni un soutien au terrorisme. C’est une décision personnelle. Parce que je ne pense pas que l’isolement soit quelque chose de productif.

Rappelons que l'épouse canadienne de Costello, la non moins célèbre Diana Krall, n'a pas annulé son concert à  Ra'anana le 4 août 2010 où elle s'est produite à la grande satisfaction de ses fans israéliens - au grand dam des boycotteurs professionnels.

jeudi 4 novembre 2010

Pas de 'Raison Garder' en Belgique, rien que du 'J Call' !

"Au moment où nous allons franchir les 8500 signatures, il importe que nous nous adressions directement à vous pour un premier point. C’est avec des moyens dérisoires, que nous vous avons lancé cet appel pour répliquer à celui de J Call- Shalom Archav, préparé à Bruxelles, de longue main, en catimini, avec des moyens importants, et qui laissait prévoir une déferlante médiatique de dimension européenne." (Premier communiqué de 'Raison Garder', 11/05/2010)

Alors que, comme nous le savons, c'est le CCLJ qui est à l'origine de la création de J Call (Alain Finkelkraut : "Je ne suis pas à l'initiative de ce texte qui a été initié en Belgique par Élie Barnavi et David Susskind" tous deux du CCLJ), le mouvement qui s'est opposé à J Call 'Raison Garder', bien qu'ayant beaucoup de sympathisants en Belgique, n'est pas représenté dans notre pays.  C'est dommage.

C'est donc à Paris que se tiendra la prochaine conférence organisée par l'équipe de 'Raison Garder':

L’équipe de Raison Garder est heureuse de vous annoncer la publication début novembre du prochain numéro de la Revue Controverses (n°15), qui consacre son dossier à :

« Raison Garder : un tournant de l’opinion ».

Ce dossier clarifie, analyse et projette dans l’avenir les idées principales de la déclaration à laquelle vous avez bien voulu confier votre signature.

Pour accueillir cette prochaine livraison, nous sommes heureux de vous inviter à notre prochaine conférence :

QUELLE PAIX POUR QUEL PEUPLE ?

le jeudi, 25 Novembre 2010, à 20h00
Interventions de :

- Michaël Bar-Zvi : Docteur en Philosophie, Professeur à la faculté d'Education de Tel Aviv, auteur de Eloge de la guerre après la Shoah, Ed. Hermann

- Raphaël Draï : Professeur Emérite de science politique, auteur de Le plus grand mensonge du monde. Théorie juridique et théorie psychanalytique, Ed. Hermann

- Daniel Sibony : psychanalyste, écrivain, professeur des universités, auteur de Proche orient, psychanalyse d'un conflit, Ed. du Seuil

- Shmuel Trigano : Professeur des Universités, Président de l’Observatoire du Monde Juif, Directeur de la Revue Controverses