vendredi 30 juillet 2010

Blog GénérationM.be : "la sacro-sainte race ... du sionisme" !!!

"Le sionisme qui n'est que l'expression de l'eugénisme et du principe de la race supérieur."

On ne compte plus les blogs belges francophones dont l'objectif - voire la "mission" - est de diffamer et de délégitimer Israël et le sionisme.  Voir dans colonne ci-dessous à droite "Belgique francophone: blogs à contenu anti-israélien".

Nous venons de découvrir le blog GénérationM.be.  L'érudition raffinée et la grande intelligence de ses collaborateurs s'étale sur la page d'introduction :

"Le sionisme qui n'est que l'expression de l'eugénisme et du principe de la race supérieur ; celle qui au nom de sa suprématie autoproclamée (et reconnue comme telle par l'oligarchie mondialiste apatride) dicte les règles à travers la bureaucratie, règles qu'elles peuvent – au nom de leur sacro-sainte race – outrepasser sans ne risquer aucune sanction."

Ca frappe fort fort chez ces gens ...

Ecolo participe à l'hystérie violemment anti-israélienne

"Aucune prise de distance à l’égard de la prose radicale de Guidéza, flirtant avec l’antisémitisme."

Père Ubu se bat sans relâche contre la bêtise antisioniste/ antisémite ambiante : ISRAEL "ASSOIFFÉ DE SANG " ?

Le 31 mai, un certain Freddy Guidéza [1] adresse un mail hystériquement anti-israélien à Jean-Michel Javaux, le patron d’Ecolo. Le dit Guidéza n’a pas apprécié l’opération militaire israélienne dans l’affaire de la flottille. C’est son droit.

Les choses se corsent lorsqu’il compare l’attitude de "nos responsables politiques", à celle des signataires des accords de Munich avec Adolphe Hitler, en 1938. Nos élus seraient trop pro-Israéliens, ce qui, écrit Guidéza, "me fait vomir". "L’Etat hébreu, ajoute-t-il, est un "Etat voyou… assoiffé de sang". La thématique du Juif "assoiffé de sang" est un grand classique de l’antisémitisme. La comparaison avec Hitler, également.

Logiquement, chez Ecolo, un mail d’une telle violence verbale, aurait dû être classé sans suite ou susciter une réaction indignée. Rien de tout cela. Le 7 juin, Thierry Meunier, directeur politique adjoint au sein du parti vert, répond à Guidéza, au nom de Jean-Michel Javaux. "Je partage, ainsi que l’ensemble du parti Ecolo, votre indignation", écrit Meunier.

Et de rappeler qu’Ecolo réclame "des sanctions diplomatiques et économiques par le gouvernement belge et l’Union européenne à l’égard de l’Etat israélien". C’est tout. Aucune prise de distance à l’égard de la prose radicale de Guidéza, flirtant avec l’antisémitisme. Un dérapage des verts, assurément.
______
[1] Une recherche Google ne révèle aucun Freddy Guidéza - par contre on trouve sur Facebook un Belge nommé Freddy Guidé ami de l'Association Belge-Palestinienne et de Génération Palestine.  Freddy Guidé est également le porte-parole de la Plateforme Charleroi-Palestine (voir Pierre Galand: le Tribunal Russel à Charleroi) et auteur prolifique d'articles anti-israéliens classés dans la rubrique "Tenir à l'oeil"

En 2009, il envoyait un courrier indigné et facétieux à Mme Joëlle Milquet (extrait):
"Une idée de voyage ? Ça tombe bien : en cette période de la Nativité, de nombreuses paroisses de notre joyeux royaume BHVénien proposent des pèlerinages en Terre Sainte. Allez-y ! Et

Le Soir et les pays "amis" entre guillemets d'Israël

Article de Serge Dumont : L’opinion en état de choc après l’accident d’un hélicoptère israélien lors d’un exercice militaire… [!] en Roumanie (visiblement  Le Soir - toujours si bien informé sur tout ce qui se passe en Israël - n'était pas au courant de ces manoeuvre conjointes.  Mais après l'accident c'est tout comme ...

"Israël est en état de choc après le crash, lundi soir, d’un hélicoptère CH-35 de Tsahal qui participait à des manœuvres conjointes avec l’armée roumaine – 7 morts, 6 soldats israéliens et un officier roumain. [...]

Certes, ces manœuvres n’étaient pas secrètes mais elles devaient rester discrètes. Car depuis quelques années – et plus particulièrement depuis que l’Iran veut se doter de l’arme nucléaire –, l’aviation israélienne a multiplié les exercices avec celles de pays "amis" [quand il s'agit de pays européens amis d'Israël, les guillemets sont de mise]. C’est ainsi que des exercices incluant des simulations d’attaque à longue distance ainsi que le débarquement d’unités spéciales en territoire ennemi ont été menées aux Etats-Unis, en Allemagne, en Grèce et en Italie.

mercredi 28 juillet 2010

Pour Le Soir "Dôme d’acier" serait une "baudruche, voire un grand bluff"

"Le bijou [!] de Tsahal ... Aux yeux de nombreux commentateurs locaux, "Dôme d’acier" est donc une baudruche [!] , voire un grand bluff [!]."

Les lecteurs du Soir ont eu droit à un nouveau scoop sur les supercheries d'Israël. Comme de coutume Serge Dumont manie l'ironie et le mépris et se fait l'écho de soit disant"nombreux commentateurs locaux" qui trouvent qu'une fois de plus "l’Etat hébreu" se livre à "un grand bluff".

"Dôme d’acier", bluff  [!] israélien ? (extraits)
Le bijou [!] de Tsahal

Sauf imprévu, c’est en novembre prochain que Tsahal, l’armée israélienne, installera les premières batteries opérationnelles du système "Dôme d’acier".

Composé de radars ultra-sophistiqués couplés à un laser et à un lance-missiles antimissiles, celui-ci est présenté comme le nec plus ultra [!] de la technologie de l’Etat hébreu.

En effet, à en croire le ministère israélien de la Défense ainsi que la société Rafaël (le constructeur du système), il détectera en quelques millisecondes les roquettes Kassam ou Grad, ainsi que les charges de mortier jusqu’à 120mm, tirées dans un rayon de 4 à 75 kilomètres de la frontière de l’Etat hébreu. [...]

A priori, "Dôme d’acier", dont les derniers tests ont été achevés il y a une semaine, constitue donc une première mondiale. Mais les chroniqueurs militaires israéliens ne partagent pas l’enthousiasme [!] des dirigeants de leur pays. Parce que le taux d’efficacité du système variera entre 60 et 80 %. Et parce qu’il faudrait une vingtaine de batteries pour couvrir l’ensemble de l’Etat hébreu. Or, chacune d’entre elles coûte au moins deux millions [!] d’euros [Pour Libération: "chaque batterie coûterait près une dizaine de millions d'euros"]. Ce qui explique pourquoi le ministère israélien de la Défense n’a pas pu s’en offrir [!] plus de deux pour le moment.

Super [!] gadget [!] coûteux [!]

A cela s’ajoute le coût de chaque projectile utilisé par « Dôme d’acier » : 90.000 euros la pièce [Pour Libération : "Le prix d'un missile Tamir est estimé entre 35 et 50.000 euros"]. A ce propos, des experts [!]  israéliens ont calculé que si le système avait été opérationnel durant la dernière guerre du Liban (été 2006), l’Etat hébreu aurait dû débourser un milliard d’euros pour intercepter les centaines de roquettes du Hezbollah qui se sont abattues sur lui pendant trois semaines.

Un effort qu’Israël n’aurait pas pu [!] et ne pourra jamais [!] se permettre, malgré son économie florissante. Aux yeux de nombreux commentateurs locaux [!] , "Dôme d’acier" est donc une baudruche [!] , voire un grand bluff [!] .

L'article du Soir est à comparer avec ceux - beaucoup plus sérieux - du Monde (Israël : un bouclier anti-missile opérationnel pour novembre), du Figaro (Israël va déployer un bouclier antiroquettes) et de Libération (Israël se dote d'un système de protection contre les tirs de roquettes)

Et également CNN : Israel plans to have anti-missile system operational in 4 months

dimanche 25 juillet 2010

Contrairement à la Grèce, la Belgique est toujours hostile à Israël

"Je suis ici en ma double qualité, de président de l’Internationale socialiste et de Premier ministre grec. Mais l’essentiel, c’est que pour la première fois un Premier ministre grec visite Israël depuis sa reconnaissance. Il est important que nous développions la coopération bilatérale, la coopération régionale dans l’ensemble de la région de la Méditerranée orientale et du Moyen-Orient, et il existe de nombreux secteurs dans lesquels nous pouvons collaborer pour promouvoir la paix". (George Papandréou, Premier ministre grec)

"La Grèce et Israël sont aujourd'hui plus proches que jamais, historiquement, politiquement et dans beaucoup d’autres secteurs. Et chaque jour nous constatons l'amélioration et le resserrement de nos relations" (Shimon Peres, Président israélien)

"Autrefois considérée comme l'un des pays membres de l'Union européenne les plus critiques d'Israël, au même titre que l'Irlande, la Suède, le Portugal et la Belgique, la Grèce ne se trouve plus dans ce "panier", a confié un responsable israélien cité par le Jerusalem Post." [Voir: Au parlement bruxellois, la majorité fait d’Israël le Juif des Nations ...]
M. Papandréou dépose une couronne de fleurs sur la tombe de Theodor Herzl

(EJP) C'est la première fois qu'un Premier ministre grec se rend en Israël depuis 1992, marquant ainsi le réchauffement des relations entre les deux pays.

George Papandréou a rencontré le président israélien Shimon Peres mercredi. Ils ont discuté de la situation économique de la Grèce qui est confrontée à des mesures drastiques en raison d'importantes dettes. Peres a évoqué son expérience en tant que ministre des Finances d'Israël dans les années 1980, quand il a aidé à ramener l'inflation sous contrôle. Pour lui M. Papandréou doit "se montrer intérieurement serein. Je crois que vous sortirez renforcés de la crise".

"J’exprime le voeu que la fin de la crise constitue un nouveau départ.  La Grèce et Israël sont aujourd'hui plus proches que jamais, historiquement, politiquement et dans beaucoup d’autres secteurs.  Et chaque jour nous constatons l'amélioration et le resserrement de nos relations", ajouta le Président israélien.

La Grèce a toujours eu des liens étroits avec Israël et les pays arabes, mais de nombreux observateurs ont souligné que la visite de Papandréou intervient à un moment où les liens entre Israël et la Turquie continuent de se détériorer. La Turquie est le rival historique de la Grèce.

samedi 17 juillet 2010

Salam Fayyad à Baudouin Loos: Israël se voit "au-dessus des lois internationales"

Faute de pouvoir annoncer des scoops - qui sont réservés à la presse anglophone - Baudouin Loos offre aux lecteur du Soir une pléthore de témoignages (de politiques, d'ONG, d'Onusiens, de chroniqueurs etc) qu'il recueille méticuleusement pour autant qu'ils dénigrent Israël.  Le dernier en date est l'interview qu'il a réalisée de "Salam Fayyad, Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP), [qui] était à Bruxelles ces mardi et mercredi. Il a vu les Belges et les Européens, à qui il a dit sa gratitude pour l’aide économique et politique prodiguée ces dernières années." En effet, M. Fayyad n'est pas parti les main vides: "la libération d’une aide supplémentaire de 20 millions d’euros, à laquelle devraient s’ajouter 40 autres millions. Près de 230 millions ont déjà été engagés cette année, notamment pour payer les salaires des fonctionnaires" (LLB).

Baudouin Loos a ainsi eu le plaisir de relayer l'accusation de Fayyad - mille fois répétée par Le Soir - que les Israéliens "se voient au-dessus des lois internationales".  Faute de scoop on recycle à l'infini les mêmes accusations. L'important c'est d'accuser et d'accuser et encore d'accuser.

"Le moratoire israélien sur cette colonisation en Cisjordanie prend fin le 25 septembre et plusieurs ministres israéliens ont annoncé la pleine reprise des activités de construction dès le 26…

Cela montre bien que les Israéliens estiment que le respect du droit international est une concession, qui plus est temporaire, de leur part ! Ils se voient au-dessus des lois internationales. Celles-ci ne sont pourtant pas des recommandations mais s’appliquent à tous."

- Baudouin Loos est ravi: l'Europe toujours généreuse avec les Palestiniens

jeudi 15 juillet 2010

Baudouin Loos est ravi: l'Europe toujours généreuse avec les Palestiniens

"Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad ne repartira pas de Bruxelles les mains vides."

"M. Fayyad a aussi été reçu [...] par la commission du Budget du Parlement européen, où l’hémicycle prévu, de 250 places, était comble.

LLB "Salam Fayyad dépend toujours des fonds européens - Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad ne repartira pas de Bruxelles les mains vides. L’Union européenne a annoncé mardi, par la voix de José Manuel Barroso, la libération d’une aide supplémentaire de 20 millions d’euros, à laquelle devraient s’ajouter 40 autres millions. Près de 230 millions ont déjà été engagés cette année, notamment pour payer les salaires des fonctionnaires. "Si nous voulons que la paix prenne racine, nous devons tous y contribuer", a estimé le président de la Commission. L’Autorité palestinienne, en dépit d’une croissance de 12 %, dépend de l’aide extérieure pour bâtir son futur Etat. "Nous avons besoin de services de base pour donner aux Palestiniens la force de s’accrocher" jusqu’à ce que leur Etat devienne réalité, a plaidé Salam Fayyad au Parlement européen.

Baudouin Loos est ravi :  Israël a été critiqué et M. Fayyad a fait salle comble - "l’hémicycle prévu, de 250 places, était comble".

mercredi 14 juillet 2010

Diffamation d'Israël: après-midi de chien pour la Plate-forme Charleroi-Palestine

"Un des riants [!] porteurs de gilet pare-balles [entendez un policier] tint, histoire de terminer ce bel après-midi estival sur une note joyeuse, à nous montrer que ses cordes vocales [!] et son taux de testostérone [!] étaient au zénith [!], tandis que son activité cérébrale [!] était au contraire nettement atténuée par la chaleur (explication bienveillante, car on ne peut exclure qu'il s'agisse d'un problème structurel [!]  et non conjoncturel[!]). Il a donc tenu à nous faire savoir que c'est par un effet de sa bonté qu'on nous avait "laissé notre liberté d'expression", dont ce pauvre d'esprit [!] se croit semble-t-il propriétaire [!]."

L'élégance du langage et l'élévation de pensée des contempteurs d'Israël n'est plus à démontrer.  Les justiciers anti-israéliens de la ville de Charleroi - très appréciés par Pierre Galand - se targuent d'un éblouissant succès : une "action" menée par une maigre équipe de quinze farceurs ...  Voici le récit de l'action de ces vaillants Carolos contre le magasin H&M qui  eu l'outrecuidance aux yeux de la Plate-forme Charleroi-Palestine et des boycotteur de s'installer en Israël.  Le spirituel LDL s'en prend à Israël, à H&M et surtout à la police ("arrogants, plus agressifs, gueulards et aussi plus cons (et obsédés par le besoin de savoir "qui est le chef", cela va ensemble") à laquelle il réserve son sarcasme et sa morgue.

"BDS : un après-midi de chien pour H&M

L'après-midi de ce vendredi de soldes n'a pas été des plus productifs pour le magasin de vêtements H&M, situé dans la rue de la Montagne (une des principales artères commerçantes du centre de la ville) à Charleroi. Il a en effet été la cible d'une "action BDS" menée par une quinzaine de membres de la "Plate-forme Charleroi-Palestine" à l'occasion du 5ème anniversaire de l'appel émanant de la société civile palestinienne en faveur d'une campagne mondiale qui s'est développée sous le nom de "B.D.S. - Boycott, Desinvestissements, Sanctions". [...]
 
H&M PLACE TOUS SES ESPOIRS DANS LA POLICE : GROSSE DECEPTION

La direction du magasin, elle, était évidemment beaucoup moins ravie !  Nous avons rapidement appris, par une cliente qui sortait du magasin, qu'elle avait alerté la police.  Sans grand succès, apparemment, puisqu'une patrouille de deux policiers qui passait par là a tranquillement poursuivi son chemin. Mais les deux pandores sont repassé un peu plus tard, et à ce moment la gérante du magasin est sortie pour les apostropher.

mardi 13 juillet 2010

Les menaces de la FGTB contre le syndicat israélien Histadrut font pschitt pschitt

"Si Histadrut ne change pas de position, cela doit entraîner son exclusion de la CSI (1) pour non-respect des règles de la déontologie syndicale [...] ceci implique que la FGTB doit intervenir auprès des instances internationales concernées pour faire suivre la motion et mettre à l’écart Histadrut."
"Nous n'accepterons jamais non plus qu'un Etat voyou bafouant toutes les conventions internationales nous taxe d'antisémitisme pour essayer de justifier ses actes immondes." (Daniel Piron, secrétaire régional FGTB Charleroi-Sud/Hainaut)

Contexte: : La FGTB voulait l'expulsion d'Histadrut de la Confédération syndicale internationale

Source: Association Belgo-Palestinienne Wallonie-Bruxelles

Le Congrès fédéral de la FGTB, qui s’est tenu du 2 au 4 juin, a demandé que la FGTB exige du syndicat israélien Histadrut qu’il se distancie clairement de la politique menée par le gouvernement israélien, ce qu’il n’a jamais fait jusqu’à présent. Tandis que le syndicat palestinien PGFTU (Palestinian General Federation of Trade Unions) a condamné les roquettes du Hamas vers les villages israéliens.

Selon la motion, si Histadrut ne change pas de position, cela doit entraîner son exclusion de la CSI (1) pour non-respect des règles de la déontologie syndicale, aussi longtemps qu’il persiste dans cette position. Pour la Centrale Générale ceci implique que la FGTB doit intervenir auprès des instances internationales concernées pour faire suivre la motion et mettre à l’écart Histadrut.

dimanche 11 juillet 2010

"Je pleure les souffrances injustes d'un peuple "non élu"", forum de la Libre Belgique

"Issrael par son extrémisme et son intolérance structurelle voire biblique se fait son propre bourreau de ses certitudes. L'attaque du premier bateau en conduira des centaines d'autres plus extrémistes les un que les autres... Je pleure les souffrances injustes d'un peuple "non élu"."
Forum de LLB: Israël, un don des nazis ? (21/06/2010)

Et ça continue tout le temps: Commentaires postés dans le site du quotidien La Libre Belgique :

"@uranien capetown : Vos propos diffamatoires et mensongers vous vaudraient un procès dans de nombreux pays, sauf le mien(pas le vôtre).
L'immense majorité des aides ne viens pas d'europe!!! Notre aide simplement est une des rare à être positivement filtrée via Israel et propagande oblige..
Ce qui m'étonne toujours, c'est la soumissions de nos élus à Isra el en totale contradiction avec l'avis de leurs électeurs...
Kadafi est un malade... faut-il encore le rappeller? Soit...
Israel est criminel, suicidaire et irresponsable... Ai-je le droit de le penser sans risquer ma vie, bien que Belge, tolérant mais en désaccord avec ce pays délinquant? Pour un monde de pays la justice doit être pareille pour tous...
Issrael par son extrémisme et son intolérance structurelle voire biblique se fait son propre bourreau de ses certitudes. L'attaque du premier bateau en conduira des centaines d'autres plus extrémistes les un que les autres...
Je pleure les souffrances injustes d'un peuple "non élu"."

"Force est de constater que le nombre de martyres "mahométans" a augmenté depuis la présence colonisatrice et repressive d'is.rael dans la région tout comme celle de l'empire en Afghanistan, Irak, Pakistan. Bizare, n'est ce pas ?"
"J'ai entendu je ne sais plus quel boucher casher dire qu'ils ne s'excuseraient jamais pour les morts de la première flottille humanitaire qui faisait route vers Gaza. Et rappelons le alors que ces bateaux étaient en eau international, ce qui est un acte de piraterie."

"Et moi, c'est de la bouche d'un ex-videur de boites de nuit moldave que j'ai entendu qu'ils ne s'excuseraient jamais pour les morts de la première flottille humanitaire."

Ci-dessus portrait de Avigdor Lieberman par le caricaturiste belge Ben Heine ajouté par nous.

Dans l'UE la Belgique est parmi les pays les plus critiques d'Israël

'Les pays les plus critiques [d'Israël] se trouvant en Europe occidentale - l'Irlande, la Suède, le Portugal, la Belgique, la Grèce"

A l'occasion de sa visite en Israël, le JPost a interviewé M. Nikolay Mladenov, ministre des Affaires étrangères bulgare.  Dans l'Union européenne, la Bulgarie est connue pour son amitié pour Israël. 

La question de la sécurité d'Israël a été soulevée et le chef de la diplomatie bulgare a dit: "[En Europe], de nombreux pays ne sont plus sensibles à l'environnement sécuritaire difficile dans lequel vit Israël. On dit souvent que 'nous reconnaissons les préoccupations légitimes de sécurité d'Israël', mais je me demande parfois si nous savons tous ce qu'il y a derrière ces mots."

Herb Keinon du JPost écrit ("EU doesn't understand what Israel is up against", Bulgaria’s FM laments ‘lost’ European sensitivity to Israel’s security challenges):

"Invité à se prononcer sur ce que certains ont décrit comme une cassure est-ouest par rapport à Israël à l'intérieur de l'Union européenne, le plus grand nombre partisans d'Israël se trouvant en Europe centrale ou orientale: la République tchèque, la Pologne, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie, la Bulgarie, et les pays les plus critiques se trouvant en Europe occidentale - l'Irlande, la Suède, le Portugal, la Belgique, la Grèce, Mladenov a dit que la raison que pour les pays en Europe centrale et orientale qui ont émergé du communisme, les relations avec Israël étaient nouvelles.

jeudi 8 juillet 2010

"Bruxelles pourrait devenir, dans un futur proche, la capitale de l’antisémitisme"

"Cette nouvelle extrême droite, travestie en extrême gauche « morale », excelle aussi dans un antisionisme tellement primaire, qu’il en arrive à flirter avec des thématiques fascisantes. La manifestation propalestinienne du 11 janvier 2009 [Nazification d'Israël et déferlement antisémite dans les rues de BruxellesBruxelles: photos d'une manifestation anti-israélienne (31/12/2008), Manifestation à Bruxelles : la foule crie "Hamas, Jihad, Hezbollah" (31/05/2010)] – infestée de slogans judéophobes - a montré que, si nous n’y prenons garde, Bruxelles pourrait devenir, dans un futur proche, la capitale de l’antisémitisme."

"A l’attention des membres du conseil d’administration et du comité de soutien de RésistanceS

Appel de Claude Demelenne - POUR UN DEBAT SUR LA NOUVELLE EXTREME DROITE

Chers amis,

Membre du comité de soutien de RésistanceS.be, l’Observatoire belge de l’extrême droite, depuis sa création, en 1997, je renouvelle ma cotisation pour 2010. La lutte contre les organisations et l’idéologie d’extrême droite, le racisme et le nationalisme dans ses formes anti-démocratiques, reste d’actualité.  En tant que membre du comité de soutien, je voudrais souligner la nécessité de mieux prendre en compte, dans l’action de RésistanceS, l’apparition d’une nouvelle extrême droite, dont le danger ne peut plus être minimisé.

Cette extrême droite porte un faux nez de gauche. Elle flirte souvent avec ce qu’il convient d’appeler le fascisme islamiste. Par exemple, certains membres du parti « Egalité » - situé à la gauche de la gauche – défendent l’alliance entre les communistes et les islamistes, pour combattre les Etats-Unis et Israël. D’autres, également catalogués « très à gauche », banalisent ou soutiennent ouvertement l’ « humoriste » et désormais homme politique, Dieudonné, plusieurs fois condamné pour ses propos anti-juifs. Il existe, à Bruxelles, un petit lobby pro-Dieudonné – sorte d’extrême droite «dieudonnesque » - très militant, qui avait notamment réussi à infiltrer l’ancienne rédaction de Pan, avant le rachat de cet hebdomadaire par Père Ubu.

Cette nouvelle extrême droite, travestie en extrême gauche « morale », excelle aussi dans un antisionisme tellement primaire, qu’il en arrive à flirter avec des thématiques fascisantes. La manifestation propalestinienne du 11 janvier 2009 – infestée de slogans judéophobes - a montré que, si nous n’y prenons garde, Bruxelles pourrait devenir, dans un futur proche, la capitale de l’antisémitisme.

Baudouin Loos reconnaît que "la cote d’Israël est bonne aux States"

Dans Le Soir (Netanyahou : le retour du ciel bleu ?) Baudouin Loos admet à l'occasion de la rencontre entre Barack Obama et Benjamin Netanyahou, mais toujours avec ironie et en rappelant combien Israël est un Etat qui souffre de bien des travers,  que les Américains aiment Israël, sans pouvoir s'empêcher de s'étendre sur "l’ombre [!] influente du lobby pro-israélien au Congrès".

Oui, effectivement le peuple américain aime Israël, les Israéliens et les Juifs, et c'est faux d'attribuer l'orientation favorable de l'administration américaine envers Israël aux manoeuvres d'un lobby quelconque. Voir:  Sondage: seulement 6% des Américains soutiennent les Palestiniens, The New Israel and the Old, Why Gentile Americans Back the Jewish State par Walter Russell Mead, Foreign Affairs, Why the Jewish lobby punches above its weight, Gerard Baker, The Times, Poll: More Americans are pro-Israeli (71%).

"Cette fois, il est vrai, « Bibi » [!] Netanyahou avait soigné [!] son entrée : dans ses bras [!] , il apportait des « cadeaux » [!] , des gages de bonne volonté [!], comme l’inculpation pour homicide [!]  à Gaza en 2009 d’un soldat israélien par la justice militaire israélienne et la divulgation, lundi, de la liste des marchandises interdites d’entrée dans la bande de Gaza [!] (un inventaire qui autorise de facto l’importation à Gaza d’un très grand nombre de biens même si le ciment, qui fait cruellement défaut, restera soumis à de drastiques contrôles [! pourquoi ce contrôle ?])."

"Parallèlement, la marge de manœuvre du pensionnaire de la Maison-Blanche se trouve limitée par la proximité des législatives de la mi-novembre. La cote d’Israël est bonne aux States et, comme l’observe la presse israélienne [ce n'est pas Loos qui le dit c'est la presse israélienne], l’ombre influente du lobby pro-israélien au Congrès, l’« Aipac », joue également son rôle avec efficacité. Ainsi, la plupart des présidents américains, ces dernières décennies, ont pris soin de ne pas indisposer un acteur qui risquerait de se retourner contre eux. Rien n’indique qu’Obama observera une attitude différente dans ce contexte délicat [!]."

mardi 6 juillet 2010

Scoop de Rudi Barnet: Israël a accueilli des SS belges de la 'Légion Wallonie'

"Qu'Israël devienne autre chose qu'un colonisateur génocidaire…"

"Que peut répondre cet Etat au fait d’avoir accueilli cet homme [un SS belge de la "Légion Wallonie] – et si j’en crois ses dires, d’autres de ses "camarades" – comme citoyen israélien?  Comment Israël peut-il justifier cela?"

Un certain consultant audiovisuel Rudi Barnet, qui se définit comme "citoyen lambda", "honnête homme", "homme libre et intègre, "laïque", "membre de la Communauté citoyenne", "homme debout" (il a beaucoup d'épithètes avantageux et flatteurs pour s'auto-qualifier) mais ce qui est sûr et certain c'est qu'il est un anti-israélien confirmé, s'insurge dans un long texte intitulé "Les mensonges ça suffit" contre les crimes de l'Etat sioniste - et quels crimes mes aïeux!  Rudi en égrène une longue liste. Parmi les "découvertes" ("Mes recherches m’ont amené à de si nombreuses découvertes ...") dont Rudi Barnet se targue, nous avons retenu un fameux (fumeux ?) scoop.

Le SS belge qui coulait des jours tranquilles à Tel-Aviv

Une des accusations les plus saugrenues de notre homme improvisé en expert est qu'Israël aurait accueilli à bras ouverts et en pleine connaissance de cause  des "SS belges" de la Légion Wallonie. Et Rudi en rajoute.  Il prétend même que la Légion Wallonie s'est battue à Stalingrad.  Or un collaborateur de ce site est formel.  La Légion Wallonie ne s'est jamais battue à Stalingrad ... Et pourtant il écrit indigné et accusateur :

"… Et petit témoignage personnel

C’est avec stupeur et colère que j’ai appris de la bouche même d’un ex beau-frère qu’il coulait des jours tranquilles à Tel-Aviv (il y est mort depuis) avec sa fille et ses petits-enfants.  Cet homme était un SS belge de la "Légion Wallonie", il avait combattu à Stalingrad [1], avait été emprisonné en Belgique et déchu de ses droits civils.  Cette révélation, irréfutable (preuves à disposition), est pour le moins interpellante, non? 

Que peut répondre cet Etat au fait d’avoir accueilli cet homme – et si j’en crois ses dires, d’autres de ses "camarades" – comme citoyen israélien?

Comment Israël peut-il justifier cela?"

lundi 5 juillet 2010

Au parlement bruxellois, la majorité fait d’Israël le Juif des Nations ..., Viviane Teitelbaum

Au parlement bruxellois, la majorité fait d’Israël le Juif des Nations ... Le Parlement bruxellois est pour le boycott d'Israël mais contre le boycott de Gaza ...

"Vous dites "au lieu de cibler les groupes armés ce blocus punit la population civile"… c’est vrai les boycotts appauvrissent et radicalisent souvent les populations. [...] Mais quelques lignes plus loin vous réaffirmez le boycott de la Région bruxelloise envers Israël."

"Le Parlement Bruxellois va trop loin. C’est sans doute la seule assemblée parlementaire à s’exprimer de manière aussi unilatérale. Pourquoi ? Ayez le courage d’y répondre…"

Source: le blog de Viviane Teitelbaum (extraits)

Je vous livre ici le texte mon intervention en séance plénière ce vendredi matin, 2 juillet dans le cadre de la proposition de résolution relative à la réaction armée disproportionnée de l’Etat d’Israël suite à l’arraisonnement de la "flotille de la liberté" signée par les chefs de groupes de la majorité Rudi Vervoort (PS), Yaron Pesztat ( Ecolo), Céline Frémault ( CDH), Brigitte de Pauw ( CD&V) et Annemie Maes ( Groen). Une autre proposition de Fouad Ahidar ( SPA) condamnait “la violence aveugle et la violation de des droits de l’homme dans le conflit entre Israël et la Palestine”.

[...] Il s’agissait évidemment d’un drame humain suite à une opération militaire qui m’a plus que déconcertée. Car comment ou pourquoi une armée que beaucoup considèrent comme l’une des meilleures du monde se retrouve –t-elle à tuer ainsi neuf personnes ? Apparemment pas des pacifistes et âmes pures aux idéaux nobles, mais soit, cela reste difficile à comprendre. Mais au delà, et à juste titre, la proposition de résolution aborde le problème plus fondamental de l’avenir de Gaza.

Pourtant en lisant le texte j’ai l’impression qu’il s’agit ici, plus de rassurer une population vivant en Belgique [voir: Glenn Audenaert: le conflit israélo-arabe et le risque d'émeutes à Bruxelles et Bruxelles, ville musulmane en 2030 ? ], que de contribuer à une quelconque avancée pour la paix. Et c’est là que le bat blesse. L’emballement médiatique général auquel nous venons d’assister autour de la flottille pour Gaza, sans proportion avec la teneur de l’événement pour tragique qu’il soit, interpelle. Que les médias répercutent sans le moindre esprit critique des déclarations d’ONG dont on sait à présent qu’elles émanaient, entre autres, de candidats au suicide – perversion achevée de l’humanitaire, et financées entre autre par Al Quaida, c’est une chose, mais que le Parlement bruxellois reprenne tout cela sans nuance est pour moi infiniment plus inquiétant. Car au lieu de participer à apaiser les tensions au sein de notre pays, de notre Région, d’informer sur la complexité des réalités et des enjeux, nous parlementaires, contribuons à importer le conflit du Moyen-Orient dans nos sociétés. Et c’est cela que je regrette.

samedi 3 juillet 2010

L'Association Belgo-Palestinienne prône la disparition de "l'entité sioniste", un "macabre projet"

"Ce funeste projet colonial [...] ce macabre projet"

"Un tel projet [...] ne peut que disparaître dans les pages les plus sombres de l’histoire."

 
"Cet État moribond n’a fait qu’étaler à la face du monde, le peu de cas qu’il fait de toute vie humaine non juive."

"Le projet sioniste a échoué. Il est temps d’en prendre conscience, de le dire, d’en répandre largement l’information, et de s’en réjouir."

Ci-dessus "Too much Zionism" du caricaturiste belge Ben Heine.

"Daniel Vanhove a une formation en psychopédagogie. Bénévole à l’Association belgo-palestinienne de Bruxelles, il a participé à la formation et à la coordination de Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une trentaine de délégations et en a accompagné huit sur le terrain, entre novembre 2001 et avril 2004. Son témoignage a fait l’objet du livre "Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes"."  Il est l'auteur d'un texte publié par Association Belgo-Palestinienne intitulé "Le constat s’impose : l’actuelle entité sioniste doit disparaître".  L'article du Belge connaît un grand succès auprès de nombreux sites anti-israéliens - cliquer ICI.  Extraits:

"La dernière agression de l’entité sioniste à l’encontre du bateau turc Mavi Marmara est probablement la signature de la fin du projet colonial des extrémistes israéliens. Et tout démocrate qui se respecte ne peut relâcher la pression sur les dirigeants politiques du monde, afin que justice soit rendue aux victimes de cette ignoble agression. Prémices d’une justice plus large à tous ceux qui ont injustement souffert du projet colonial sioniste, depuis plus de 62 ans. [...]

Conclusions : devant un tel étalage et la répétition avérée de mensonges, de vols, et aujourd’hui de crimes de civils étrangers par une armée désormais en guerre contre tout ce qui bouge [Pierre Galand, Président du Centre d'action laïque, ne dit pas autre choses: "L'armée [israélienne] ne comprend aujourd'hui qu'une seule chose. Qui n'est pas avec nous est contre nous et doit être massacré."], la communauté internationale ne peut rester sans réaction. Cet énième crime ne peut rester impuni et constitue probablement la goutte qui fait déborder le vase. Israël, certain de son impunité s’est permis le pont trop loin. Il convient à présent de lui faire comprendre que tous ses essais pour s’accaparer la Palestine de la manière que tout le monde connaît est un échec. Et que le projet sioniste doit être liquidé.

vendredi 2 juillet 2010

Rencontres d'été d'ECOLO: tout pour la Palestine rien pour le Congo

Aucun "atelier" n'est consacré au Congo, ni au Rwanda, ni au Burundi, ni tout simplement à l'Afrique. Tout pour la Palestine et l'Israël-bashing rien pour le Congo.

Cette année le Congo, ancienne colonie belge, célèbre les 50 ans de son indépendance.  Cette indépendance n'a pas l'air d'avoir inspiré les organisateurs des rencontres d'été des ECOLO.  Par contre, un important "atelier" intitulé "Israël – Palestine : ici et là-bas" et qui se déroulera sur trois jours est programmé.
Henri Goldman se félicite de cet exercice très original d'Israël-bashing:  "Forte présence de la question israélo-palestinienne aux Rencontres écologiques d’été 2010, à Borzée. J’y anime un atelier intitulé Israël-Palestine, là-bas et ici. Les jeudi 26, vendredi 27 et samedi matin 28, on abordera ce conflit sous différentes facettes : les ouvertures (et fermetures) diplomatiques, l’état des sociétés israélienne et palestinienne, le rôle de la société civile et l’"importation du conflit" au sein des populations juive et arabo-musulmane."

Deux "touristes alternatifs en Palestine" viendront également parler de leur vécu palestinophile ...  Tout ceci en dit long sur les préoccupations des sauveurs de la planète ...

On peut comparer le programme des ECOLO avec celui des GROEN (Zomerweekend 2010) pour constater la différence entre les deux formations politiques.

Source: etopia:  Israël – Palestine : ici et là-bas et "Grande conférence du vendredi soir Israël-Palestine : dialogues pour une paix juste autour de Leïla Shahid"
"Depuis plus de soixante ans, la coexistence apparemment impossible de l’État d’Israël et des peuples arabes environnants – dont au premier chef le peuple palestinien – pourrit le climat dans la région et dans le monde. Aucun conflit n’est aussi durable, aucun n’a autant de résonances au sein de notre propre société. Et pourtant, on ne peut pas renoncer à une paix juste qui permettra aux peuples israélien et palestinien d’enfin coexister pacifiquement.

jeudi 1 juillet 2010

Ne pas demander à Israël de se faire hara-kiri avertit Claude Demelenne

"On ne fait la paix qu’avec ses ennemis. Encore faut-il que ceux-ci aient un autre horizon que votre extermination. Demander à l’Etat juif de baisser sa garde face au Hamas, c’est lui demander de se faire hara-kiri."

Excellente analyse de Claude Demelenne parue dans Père Ubu (Demelenne soigne sa gauche)

"Je suis tout sauf un fan de Benjamin Netanyahu. Mais je refuse de participer à l’hystérie anti-israélienne orchestrée par une partie de la gauche. Celle-ci nous raconte la fable du loup israélien et de l’agneau palestinien. Envie de caresser un agneau avec le masque grimaçant du Hamas ? Je ne suis pas maso. Bien sûr, il faut un Etat palestinien. Mais un Hamasland, non merci ! Les dirigeants israéliens ne connaissent pas toujours les bonnes manières, j’en conviens. Mais ils font face à des cinglés qui veulent rayer Israël de la carte. Et qui, aujourd’hui, se font la main, à Gaza, sur leur propre peuple, exécutant les opposants et tyrannisant les Palestinien[nes], qui ont le mauvais goût de ne pas apprécier la charia.

Depuis mon adolescence, j’ai manifesté au moins cinquante fois pour la Palestine. La dernière fois, ce fut le 11 janvier 2009, à Bruxelles, dans un rassemblement noyauté par des islamistes qui, dans l’indifférence de
la gauche locale, vira antisémite. Ce jour-là, j’ai décidé de ne plus jamais mettre un pied dans des défilés accueillant les fachos du Hamas et du Hezbollah. Cela ne m’empêche pas de penser que les Israéliens ont raté le coche, il y a quelques années, en ne libérant pas Marwan Barghouti, haut responsable du Fatah, dont il a dirigé la branche armée. Emprisonné en Israël, Barghouti, ennemi juré du Hamas, a proposé, en 2008, un compromis historique entre Israéliens et Palestiniens.